L'OBSéDé

Bientôt disponible
Parce qu'il paraît que le film inspira le serial killer Bob Berdella
Policier / Suspense - 1965 - Etats-Unis | Grande-Bretagne - 115 MIN - interdit aux moins de 12 ans
C'est un beau jeune homme mais il est extrèmement complexé. Ses collègues se moquent de lui et les femmes le paralysent. Heureusement il aime attraper des papillons. Il aime les collectionner. Heureusement il joue au loto sportif et devient subitement riche. Il va pouvoir avoir sa maison au milieu de nulle part. Et faire des collections. Et suivre les jolies filles dans la rue. Mais...

Réalisé par

7.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Amis de la cinéphilie néo-classique vous allez voir L’obsédé de William Wyler, un film tardif du grand cinéaste yankee puisqu’il est millésimé 1965.

Situé en Angleterre ce film intimiste relate la vie secrète d’un jeune homme devenu subitement riche et possédé par la maladie de la collection. Après les papillons il aimerait bien s’offrir un joli spécimen de femme. Le titre original The collector évoque plus le caractère névrotique du personnage que le titre français qui fait presque un contresens.

Ô joie c’est le troisième film du tout jeune Terence Stamp, beau et inquiétant à souhait. Il va devenir avec cette composition un des lords du cinéma anglais. 

Le contexte

Un film sur la désocialisation, l’acculturation, sur la solitude absolue de l'homme dans la société. Sur le mythe ancien de l'enfant sauvage Herzog réalise un film qui renvoie l'homme à son animalité. L'obsession là, est de survivre.

William Wyler

En matière de collection le tueur en série de ce film effrayant de Jonathan Demme est un artiste. Certes il tue mais pour sortir de sa chrysalide d'être hybride. Une oeuvre terrible sur l'obsession et la psychopathologie avec des monstres dignes d'être.... autopsiés par la science.

BILLY BUDD DE PETER USTINOV (1962)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS

Pas si éloigné