L'ODEUR DE LA PAPAYE VERTE

Bientôt disponible
Parce que le film, qui se déroule à Saigon, a été entièrement tourné à Bry sur Marne
Drame - France|Viet Nam - 100 MIN - Tous publics
Saigon, en 1951. Mui, une fillette, entre dans une riche famille de la ville comme servante. A la maîtresse de maison, elle rappelle sa fille défunte et inspire aussitôt une vive sympathie. Au contact d'une vieille employée, elle apprend les mille gestes précis qui rythment le travail domestique...

Réalisé par

7.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Nous sommes au Vietnam, dans les années 50. Mui, une petite paysanne de dix ans quitte les siens pour la ville où elle est placée comme servante dans une famille. Très vite, elle découvre, grâce à la vieille servante Ti, le drame de cette famille régulièrement abandonnée par un père volage. Tel est le point de départ du film L’Odeur de la Papaye verte du  cinéaste vietnamien Tran Anh Hung et présenté en sélection officielle au Festival de Cannes en 1993.

Laissons d’abord au cinéaste le soin de nous parler de cette exotique papaye, comme il le fit pour la sortie du film : « La papaye est un fruit quand elle est mûre. Verte, elle est considérée comme un légume. L’évocation de la papaye verte me rappelle aussitôt tout un monde de gestes et d’attitudes de la femme dans ses travaux domestiques. L’odeur de la papaye verte est donc pour moi un souvenir d’enfance des gestes maternels. »

Comme on va le voir, l’intention principale du cinéaste est de parler de la servitude qui, selon lui, est au cœur de la condition féminine au Vietnam. Il entend donc décrire à travers le destin de Mui la construction de cette servitude, tout en la confrontant à ce qui ne peut que la déstabiliser et la remettre en cause : la naissance d’une histoire d’amour.

Tags

Contexte

Nguyen Anh Hoa

Le film de Jean-Pierre Denis évoque dans le contexte d'un fait divers sanglant la condition féminine liée à la servitude dans la France des années 30

Tran Anh Hung

Adapté du roman d'Octave Mirabeau, le film de Luis Bunuel avec Jeanne Moreau fait lui aussi le portrait d'une servante.

GARDIEN DE BUFFLES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité