L'OEIL QUI TRAÎNE

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que les thèmes de "En guerre" étaient déjà présent 20 ans plus tôt dans le film de Stéphane Brizé
Drame - 1996 - France - 33 MIN - VF - Tous publics

À 28 ans, Didier habite toujours chez ses parents. Le jeune homme, révolté contre la société, s’enferme peu à peu dans le silence et dans sa chambre. Sa petite amie essaie de renouer le contact avec lui.

Réalisé par

4 / 10
1MNavant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

Parabole sociale, film engagé, voire énervé : certains des paramètres ayant fait le succès de La loi du marché ou de En guerre sont déjà là, englobés dans une forme plus classique, très différente de ce qui suivra. Vingt ans après, le film demeure pourtant très impressionnant, grâce notamment à un jeune acteur incandescent – Frédéric Pellegeay – le portant d'un bout à l'autre.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Thomas Chabrol

Parce que Tanguy vit lui aussi toujours chez ses parents à 28 ans. C'est sans doute le seul point commun entre le cinéma de Stéphane Brizé et celui d’Étienne Chatiliez.

Stéphane Brizé

Parce qu'il y a dans les films de Stéphane Brizé une colère sociale comparable à celle de Ken Loach, qui reçut avec ce film sa deuxième Palme d'Or à Cannes.

LA FLEUR DU MAL

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité