L'ORIGINE DE LA VIOLENCE

Bientôt disponible
Drame - 2016 - France - 116 MIN - VF - HD - Tous publics
En voyage en Allemagne, un jeune professeur, Nathan Fabre, découvre en visitant le camp de concentration de Buchenwald la photographie d’un détenu dont la ressemblance avec son propre père, Adrien, le trouble. De retour en France, le souvenir de cette photographie ne cesse de le poursuivre. Face à son père qui préfère rester silencieux, il décide de se pencher sur l'histoire familiale...

Réalisé par

6.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

L’origine de la violence est l’histoire d’un secret de famille, dont un garçon de trente ans, va tenter de dénouer les fils, pour comprendre enfin, d’où il vient... Le réalisateur Elie Chouraqui n’a pas attendu de lire le livre de Fabrice Humbert, pour se convaincre qu’il tenait là un sujet de film potentiel. Quatre petites lignes dans un journal ont suffit à le convaincre d’appeler aussitôt l’éditeur de l’ouvrage, afin d’en acquérir  les droits.

Lorsqu’on lui a demandé combien de temps il avait consacré à son adaptation, le cinéaste a répondu avec beaucoup d’humour "une bonne soixantaine d’années !" Selon lui toujours, L’origine de la violence traite tous les thèmes (la famille, la guerre) qu’il avait abordés jusqu’ici dans des films aussi différents que Les Marmottes ou Harrison Flowers.

Son identification avec le personnage principal est totale. Comme lui, Elie Chouraqui se souvient d’avoir été un garçon solitaire, agressif, pour des raisons longtemps obscures. Ses parents lui avaient caché lui aussi une grande partie de leur histoire familiale. Il dut ainsi attendre d’avoir près de trente ans pour qu’ils lui livrent la vérité sur les circonstances dramatiques dans lesquelles ils avaient traversé la guerre. Ce film leur est dédié.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Par Gilles Paquet-Brenner, une histoire bâtie autour d'un secret de famille qui perdurait depuis l'Occupation.

Elie Chouraqui

D'après la vie de Martin Gray, le film de Robert Enrico mettait en scène la vie d'un survivant du ghetto de Varsovie

THÉRÈSE DESQUEYROUX (2012) DE CLAUDE MILLER