LA BANDE DES QUATRE

Parce que Steve Tesich reçut l'oscar pour son scénario (filmé par Peter Yates, un de ses films préférés)
Comédie - 1979 - Etats-Unis d'Amérique - 97 MIN - VM - Tous publics
A Bloomington, petite ville de l'Indiana, quatre adolescents issus de la classe ouvrière trompent leur ennui entre baignades dans une carrière abandonnée, bagarres et drague. L'un d'entre eux, passionné par le cyclisme et l'Italie, va participer à une course le mettant en rivalité avec des étudiants issus des milieux plus favorisés...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Dans une petite ville de l'Indiana de la fin des années 70, un quatuor d'adolescents issus de la classe ouvrière traînent leur mal-être entre baignade, drague et bastons. Jusqu'au jour ou l'un d'eux participe à une course de vélos le confrontant à des étudiants d'origines plus bourgeoises qui ont tendance à humilier ceux qui ne sont pas de leur caste.  

Curieux film que cette teen comédie sportive conçue par le réalisateur du mythique Bullitt et qui, lors de sa sortie en France en janvier 1980, attira moins de 100 000 spectateurs. Basé sur l'histoire authentique d'un coureur professionnel qui participa dans sa jeunesse à un tournoi cycliste organisé par l'Université de l'Indiana (lieu de tournage du film), La Bande des quatre est une chronique sociale douce amère sur l'état d'esprit d'une certaine jeunesse de l'Amérique profonde des années 70. Un peu finalement dans la vague du free cinéma anglais des années 60 . Ou des films sociaux des années 90 signés Ken Loach et Mike Leigh. 

 

La Bande des quatre combine deux scénarios différents que Peter Yates avait développé avec son co-scénariste Steve Tesich. L'un sur les courses de vélo et l'autre sur les rapports entre un groupe d'adolescent. Un script, comme le signale Bertrand Tavernier dans ses “Cinquante ans de cinéma américain”, qui traite de la notion de valeurs, d'appartenance à une société, à une culture, à un pays et qui traite de la fin de l'adolescence dans le registre de la chronique nostalgique, tendre et cocasse

 

Réalisé par

7.4 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Dennis Quaid

Kevin Costner à ses débuts dans ce chouette film de course de vélos par le metteur en scène de Tonnerre de feu.

Peter Yates

Le quotidien d'une bande de jeunes dans le Bronx des années 60. Leur passage à l'âge adulte est très bien rendu par le réalisateur Philip Kaufman.

L'ÉTOFFE DES HÉROS