La bande du Drugstore

À partir de 2.99 €
Pour la suite de caméos, de Jacques Lanzmann à Thierry Lhermitte en passant par Bashung
Comédie - 2002 - France - 93 MIN - VF - Tous publics
Dans les années 60, juste avant les "événements" de mai 68, les minets du Drugstore Publicis sur les Champs Elysées étaient les les mieux habillés, ne croyaient qu'en eux-mêmes et s'imaginaient tout réinventer. La drague, les boites de nuit, les joints, les vacances sur la côte normande, mais aussi l'amour er la frime. Philippe, Marc, Charlotte et Nathalie font les quatre cents coups...

Réalisé par

5.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

A l'origine de ce film réalisé en 2002 par François Armanet, il y a le roman écrit par François Armanet lui-même. En exergue des deux œuvres au titre identique, on pourrait citer "Les Playboys" fameuse chanson de Jacques Lanzmann et Jacques Dutronc, où on peut notamment entendre ceci : "J'ai pas peur des petits minets Qui mangent leur ronron au Drugstore".

De fait, ce que raconte Armanet avec des mots d'abord et des images ensuite c'est la vie mouvementée de ces "minets" du Drugstore Publicis sur les Champs-Elysées qui, au cœur des années 60, font la pluie et le beau temps au sein d'une petite élite dorée et insouciante. Pendant ce temps, comme l'écrivait alors l'éditorialiste du quotidien "Le Monde" dans un texte prémonitoire, "La France s'ennuie.".

Dans ce pays qui s'embrasera au mois de mai 68, les mecs et les filles du Drugstore se croient les plus beaux et les plus rebelles. Ils s'imaginent inventer la drague et ses nouveaux codes, les michetons, les boums,  la casse, les boîtes de nuit, les premiers joints, sans oublier les vacances en Angleterre, les chaussures Weston et les Morris Cooper. Autant d'objets et de comportements qui ont en commun la frime et la morgue d'une jeunesse dorée, sans contact avec les réalités sociales du moment. L'important est de s'amuser, de s'oublier et d'oublier les autres forcément tristes et ennuyeux. On se perd alors dans la nuit parisienne comme on se lance dans des vacances pour ne pas faire comme tout le monde.

François Armanet retrace donc les 400 coups de ces Antoine Doinel du riche aux caractères opposés mais que la culture du Drug, comme ils le disent, suffit à rassembler. C'est là qu'ils font leur éducation sentimentale dans une société qui ne connait pas encore la pilule et sur les musiques d'Otis Redding, d'Aretha Franklin et autres Sonny & Cher. Malgré les tics et le toc, c'est bien d'une fureur de vivre adolescente dont il est ici question. Une fureur maladroite et pleine d'artifices, mais une fureur quand même. Il est temps d'entrer dans le Drugstore...

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Dans des milieux très différents, Diane Kurys et François Armanet dressent le portrait d'une France ankylosée à la veille de mai 68.

François Armanet

Comme François Armanet, François Dupeyron pour son film "Mon âme par toi guérie" a adapté son propre roman intitulé, lui, "Chacun pour soi, Dieu s'en fout"

AU FOND DES BOIS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement vidéo à la demande à petit prix FilmoTV, voir vos films sur tous supports c'est tous les jours et à petit prix ! FilmoTV, une offre fonctionnant de manière ouverte : Windows, application OS Android, iOS et tablettes PC, service dédié au câble, smartTV, c'est ouvert ! Profitez de vos films d'horreur par abonnement VOD ou de vos films d'histoire à regarder en téléchargement légal. Pour cela allez sur nos espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.