Bande Annonce de LÀ-BAS, MON PAYSDécouvrez la bande Annonce de LÀ-BAS, MON PAYS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3793/fond/3793_w_500.jpg
Alexandre Aracady
Antoine de CaunesMathilda MayNozha KhouadraPierre VaneckSamy NacériDora DollElsa ZylbersteinFrançois-Xavier NoahLorànt DeutschMatthieu BoujenahSaïd AmadisWadeck StanczakRené Bonnell

LÀ-BAS, MON PAYS

111 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Alexandre Aracady.

Casting : Antoine de Caunes, Mathilda May, Nozha Khouadra, Pierre Vaneck, Samy Nacéri, Dora Doll, Elsa Zylberstein, François-Xavier Noah, Lorànt Deutsch, Matthieu Boujenah, Saïd Amadis, Wadeck Stanczak. René Bonnell

Synopsis : Un célèbre journaliste présentateur du journal télévisé et originaire d'Algérie, est abordé un jour par un individu qui lui remet un étrange message. S'agit-il d'un appel au secours de la femme qui fut son amour de jeunesse ternte ans plus tôt, là-bas?

Scénario : Alexandre Aracady, Antoine Lacomblez, Benjamin Stora.
Musique : Philippe Sarde.
Pays : France
Tags : Drame.

Film pas encore disponible

Là-bas, mon pays raconte l’histoire de Pierre Nivel, journaliste de renom et présentateur vedette du journal télévisé sur une grande chaîne nationale. Trente ans plus tôt, à l’âge de dix-sept ans, Pierre Nivel quittait l’Algérie avec ses parents, laissant derrière lui son amour de jeunesse, Leïla. Mais un jour, alors qu’il se prépare à présenter le journal télévisé, Pierre est abordé par un individu qui lui transmet un étrange message, en fait il s’agit d’un appel au secours.
Réalisé par Alexandre Arcady, connu pour ses films Le Coup de sirocco, L’Union sacrée ou encore Le Grand pardon, Là-bas, mon pays bien que tiré du roman de René Bonnell s’inspire dans certains détails des faits qu’il raconte de la jeunesse du cinéaste, lui-même originaire d’Algérie et ayant quitté ce pays pour la France à l’âge de quinze ans.
Pour incarner à l’écran Pierre Nivel, Alexandre Arcady fit appel à Antoine de Caunes vu dans L’Homme est une femme comme les autres de Jean-Jacques Zilbermann, mais aussi homme de télévision, humoriste, scénariste et réalisateur. Quant à Leïla, l’amour de jeunesse, elle emprunte ses traits à Nozha Khouadra dont la carrière commença en 1991 avec le film Cheb de Rachid Bouchareb, pour compter ensuite des œuvres non moins importantes que Violence des échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout, Omar m’a tuer de Roschdy Zem ou encore La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli.
Le reste de la distribution s’appuie également sur une panoplie de très bons comédiens dont Pierre Vaneck, Elsa Zylberstein, Lorànt Deutsch et Wadeck Stanczak. Le rôle du narrateur est lui tenu par Daniel Saint-Hamont, fidèle collaborateur scénaristique d’Alexandre Arcady.

Alexandre Arcady raconte qu’en 1962 lorsque les pieds-noirs se sont sentis à la fois rejetés par l'Algérie et trahis par la France, leur mère patrie, leur premier réflexe fut de quitter la terre où ils étaient nés pour rejoindre un pays qu'au fond, ils ne connaissaient pas vraiment. Et puis le temps a passé, les choses ont évolué, d'autres horizons se sont ouverts. Aujourd'hui, dit-il, cette communauté est parfaitement intégrée en France et pour les rapatriés d'Algérie, la rancoeur a laissé place à la nostalgie. Arcady ajoute avoir trouvé dans le roman de René Bonnell tout ce qui faisait résonance à son propre vécu et qu’il ne pouvait par conséquent pas passer à côté de l’occasion de transformer cette œuvre en film. Même le titre me parle dit le cinéaste se référant à l’expression là-bas souvent utilisée par les pieds-noirs lorsqu’ils discutent de l’Algérie. Et d’ajouter qu’il n’était donc pas question de songer à le modifier en faveur de quelque chose de plus commercial sur le plan cinématographique.
Antoine de Caunes quant à lui, explique ainsi la principale raison qui l’a fait accepter sans hésiter de jouer le personnage de Pierre Nivel : Ce qui me rend très proche de Pierre, c'est que cet homme se demande à un moment où tout lui sourit, s'il n'est pas passé à côté de sa vie. Je ne dis pas qu'il y a là une part autobiographique, mais il y a quelque chose qui résonne très fort en moi.
Vous aurez remarqué dans le rôle de Issam, l’acteur Samy Naceri initialement repéré par Luc Besson qui lui confiera le rôle du chauffeur de taxi Daniel Morales dans le film Taxi qu’il produira en 1998, de même que dans les trois suites à cet opus qui seront réalisées entre cette date et l’année 2007. Naceri qui outre ses démêlés récurrents avec la justice, aura en 2006 partagé un prix d’interprétation masculine collectif au Festival de Cannes, avec ses camarades Jamel Debbouze, Bernard Blancan, Roschdy Zem et Sami Bouajila, pour leur prestation dans le film de Rachid Bouchareb Indigènes.
Et puis le personnage de Nelly Azera est confié à Mathilda May, héroïne du film fantastique Lifeforce de l’américain Tobe Hooper, et que n’auront pas manqué de remarquer Claude Chabrol sous la direction de qui elle joua dans Le Cri du hibou, ou encore Jacques Demy qui la jeta dans les bras d’Yves Montand pour les besoins de son film Trois places pour le 26.

le contexte
A voir également
Affiche du film NID DE GUÊPES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GROSSE FATIGUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE GRAND CARNAVAL

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés