LA BATAILLE DE SAN SEBASTIAN

Bientôt disponible
Pour un un western avec Anthony Quinn et Charles Bronson, mais néanmoins français
Aventure / Action - 1969 - France | Italie - 111 MIN - Tous publics
Un hors-la-loi mexicain traqué est protégé par un prêtre qui lui donne l'asile. Muté par sa hiérarchie dans un lointain village le religieux meurt, assassiné par des Indiens. Son protégé endosse alors l'habit sacerdotal et se fait passer pour un homme d'église. Pour protéger les habitants du village et veiller sur leurs récoltes il organise alors la résistance face aux pillards. A l...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Mexique 18ème siècle, un prêtre protège un fugitif. On peut être homme d’action et homme de Dieu, pratiquer le gun et le goupillon.

Surtout quand on s’appelle Anthony Quinn dans un film français, eh oui, d’Henri Verneuil tourné en 1968, sorti en 1969 La bataille de San Sebastian. L’indien à peau bistre est lui incarné par l’éternel Peau rouge du cinéma américain de ces grandes années : Charles Bronson. Film à grand spectacle comme on disait à l’époque, coproduction italo-franco-américaine, avec quand même la Metro Goldwyn Mayer dans le tour de table, cette œuvre sent la poudre et le sang.

J’espère qu’il vous reste des munitions car le film et la bataille sont en scope couleur.

Réalisé par

6.6 / 10
Le contexte

Un western avec un révérend qui ne répugne pas au gun fight et possède un derringer dans sa Bible. Intéressante vision de la religion dans des territoires sans lois où la loi est souvent celle du plus fort.

Henri Verneuil

Un western important situé au Mexique,un siècle après les événements relatés dans "La bataille de San Sebastian" et qui reste une référence. Aldrich met en scène un pays déchiré par la guerre civile où les appétits politiques se confondent avec les ambitions personnelles.

ZORBA LE GREC DE MICHAEL CACOYANNIS (1964)