LA BLONDE ET MOI

Bientôt disponible
Comédie - 1956 - Etats-Unis d'Amérique - Tous publics

Ancien imprésario devenu alcoolique, Tom Miller est contacté par Marty Murdock, ex-roi de la Prohibition, pour qu’il fasse de sa protégée, la pulpeuse Jerri, la nouvelle star du Rock’n Roll. Si le physique de la jeune femme a, en effet, de quoi attirer l’attention, ses talents de chanteuse sont parfaitement inexistants. De plus, elle n’a qu’une passion dans la vie : la cuisine ; qu’un seul but : fonder une famille – nombreuse si possible !

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

En avril 1957, quatre mois après les Etats-Unis, sort à Paris – au Raimu, grande salle des Champs-Elysées – la Blonde et moi, le septième long métrage de Frank Tashlin (44 ans), ex-cartooniste, ex-gagman de Laurel et Hardy et réalisateur, à l’époque et entre autres, de Artistes et modèles, le premier des huit films qu’il tournera avec Jerry Lewis.

 

Dans la Blonde et moi, Tashlin fait se rencontrer Tom Ewell, le partenaire de Marilyn Monroe un an plus tôt dans Sept ans de réflexion de Billy Wilder, et Jayne Mansfield (23 ans), que la revue les Lettres françaises présente comme une « Marilyn version atomique ». N’empêche, son personnage, aussi accorte soit-il, n’a qu’une seule passion : la cuisine ; qu’un seul but : fonder une famille, nombreuse si possible ! Un rôle qui lui rapportera le Golden Globe du meilleur espoir féminin.

 

Formidable comédie, la Blonde et moi est aussi une comédie musicale parvenant à sublimer l’objet même qu’elle semble exécrer ou, du moins, qu’elle a décidé de ridiculiser : le Rock’n Roll. Et ce n’est pas le moindre intérêt de cette joyeuse production que de nous donner à voir et à entendre : Little Richard, Eddie Cochran, Fats Domino ou encore les Platters. Comme l’écrivit Eduardo Guillot dans son Rock et cinéma, ce film « pourrait occuper à lui seul un chapitre entier sur l’histoire du rock ».

Contexte

Jayne Mansfield

Un an avant Jayne Mansfield, le chanceux Tom Ewell avait Marilyn Monroe pour partenaire !

Frank Tashlin

Deux agents artistiques divorcés veulent faire de leurs enfants des rois du Rock ! Les accompagnent : Count Basie, Jerry Lee Lewis, Fats Domino...

LE CAMBRIOLEUR (1957)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité