Bande Annonce de LA BOUMDécouvrez la bande Annonce de LA BOUM sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/12292/fond/12292_w_500.jpg
Claude Pinoteau
Sophie MarceauAlexandra GoninAlexandre SterlingBernard GiraudeauBrigitte FosseyClaude BrasseurDenise GreyDominique LavanantJean-Michel DupuyJean-Pierre CastaldiRichard BohringerRobert DalbanSheila O'ConnorAlain BeigelArielle SéménoffJanine Souchon

LA BOUM

105 mn

Note de SensCritique :

5.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Claude Pinoteau.

Casting : Sophie Marceau, Alexandra Gonin, Alexandre Sterling, Bernard Giraudeau, Brigitte Fossey, Claude Brasseur, Denise Grey, Dominique Lavanant, Jean-Michel Dupuy, Jean-Pierre Castaldi, Richard Bohringer, Robert Dalban, Sheila O'Connor, Alain Beigel, Arielle Séménoff. Janine Souchon

Synopsis : Vic a 13 ans, elle entre en 4e au  lycée Henri IV et rencontre de nouveaux amis. Elle vient d’emménager de Versailles à Paris avec ses parents, François, chirurgien-dentiste, et Françoise, dessinatrice de BD à la recherche d’un emploi dans la presse. Vic retrouve régulièrement son arrière-grand-mère, Poupette, dont la vitalité et les conseils lui sont chers. Lors d’une boum, à laquelle elle a difficilement obtenu l’autorisation de se rendre, elle tombe amoureuse…

Scénario : Claude Pinoteau, Danièle Thompson.
Musique : Vladimir Cosma.
Pays : France
Tags : Comédie, Film des années 1980, Claude Pinoteau, Lycéens, lycéennes, Premier amour en France, Fête / Célébration / jubilé / festivité, Grand-mère.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Sorti en décembre 1980, avec un succès colossal, La Boum de Claude Pinoteau, est écrit par Danièle Thompson, scénariste attitrée de son père, le réalisateur Gérard Oury. Elle a souvent raconté s’être inspirée de sa propre vie, de sa grand-mère et de sa fille alors âgée de douze ans.     

La Boum est une joyeuse comédie sur l’adolescence qui mêle aussi les affres des adultes et l’air du temps. C’est encore l’apparition d’une jeune actrice, Sophie Marceau, née Maupu le 17 novembre 1966, dont les essais devant la caméra de la directrice de casting Françoise Menidrey, étaient tout bonnement prodigieux. Dans une longue scène-clé du film où elle est sensée, au sortir du lycée, discuter avec sa copine Pénélope tandis que les deux garçons qui vont les inviter à la fameuse Boum arrivent à leur rencontre, on voit passer sur son jeune visage encore pétri d’enfance, dans ses grands yeux verts sous sa longue frange châtain foncé, tous les sentiments contrastés, les mines et les mimiques, les peurs et les sourires d’une gamine qui vit un moment essentiel de sa jeune vie. 

Sophie Marceau a reçu en 1983, pour La Boum 2, le premier César du meilleur espoir, nouvellement créé. Elle a poursuivi une carrière qui l’a menée de Zulawski à la réalisation de trois long métrages, d’un rôle de James Bond Girl à des films en costume et autres comédies en prise avec leur époque, telles que L’Etudiante ou LOL. Le temps a passé sur La Boum, cette gentille bluette qui a représenté pour la génération des femmes nées à la fin des années 1960, mais aussi pour la suivante, un jalon fondateur et essentiel. A le revoir aujourd’hui, on y retrouve, avec le sourire, les mobs et les walkmans, les téléphones avec fil que l’on tire le plus possible pour un peu d’intimité, les ruses de sioux pour arriver à ses fins et les slows langoureux. Bien des choses ont changé, mais les sensations et sentiments décrits restent frais, charmants, et justes.

Si la jeunesse est à l’honneur dans La Boum, force est de constater que la sémillante arrière-grand-mère de Vic, interprétée par Denise Grey, est un personnage-clé inoubliable. Née en 1896 et morte en 1996, quelques mois avant ses 100 ans, dont elle disait «rêver», Jeanne Marie Laurentine Edouardine Verthuy avait débuté à quinze ans comme figurante aux Folies Bergère. Remarquée par Yvonne Printemps, elle avait bien vite accédé aux rôles plus importants dans des opérettes puis des vaudevilles. 

En 1942, elle entra à la Comédie Française et y tint notamment le rôle de Dorine dans Tartuffe ; elle la quitta en 1946 puis y revint plus tard, de 1957 à 1958, comme pensionnaire. Au cours de sa longue carrière elle joua André Roussin, Tristan Bernard, Jean Anouilh, Tennessee Williams ou Sacha Guitry. Sur les scènes du théâtre de boulevard, elle joua en 1974 et 75, et ce, près de 700 fois, Le Tube de Françoise Dorin aux côtés de François Périer. Mais elle fut aussi à la fin des années 1980, une divine vieille excentrique dans Harold et Maude, puis Arsenic et vieilles dentelles et termina sa carrière aux côtés de Robert Lamoureux dans La Soupière, en 1991 : elle fit d’ailleurs ses adieux à la scène le 31 décembre de cette année-là, sous les ovations du public. 

Elle apparaît au cinéma dès 1915, mais les planches l’accaparent : dans les années 1940 de nouveau sur grand écran elle joue dans Le Voile Bleu de Jean Stelli, L’Honorable Catherine de Marcel L’Herbier, Adieu Léonard de Pierre Prévert, Le Diable au corps de Claude Auttant-Lara. Lors d’un gros creux de vague dans les années 1960 et 70, elle retourne à son cher théâtre ainsi qu’à la télévision. Sur le petit écran, on se souvient d’elle dans Les Rois maudits de Marcel Jullian et Claude Barma, ou Les Dames de la côte de Nina Companeez, ainsi que dans Un ours pas comme les autres ou Merci Sylvestre. Le rôle de Poupette dans La Boum, avec sa fantaisie et sa gouaille, ses casquettes inénarrables et ses références hors d’âge, a fait d’elle pour l’éternité la grand-mère idéale des français. 

Je n'ai aucune excuse. Hormis celle d'avoir regardé ce film durant toute mon enfance. Pour l'achat du vinyle avec la BO complète du film, là, je n'ai vraiment aucune excuse. (Vous pouvez me lancer des pierres mais on fait tous des erreurs dans la vie). ...

Lire la suite
7
BillyMay

Un diamant brut !

Un de mes films de chevet qui obtient péniblement la moyenne : je me dois de réagir et d'expliquer pourquoi, selon moi, il s'agit d'un des diamants bruts du cinéma français! Question de nostalgie, direz-vous ? Pas du tout : il me manque une bonne dizaine d'années pour ...

Lire la suite
10
yulnak

« Hélas ! que j’en ai vu mourir de jeunes filles… »

Mais quel délice ! Mais quel charme ! J’ai bien sûr vu dix fois La boum, comme tout le monde, parce que le film de Claude Pinoteau est une des stars de la rediffusion télévisée et parce que retrouver, presque en copains, Denise Grey en fofolle, le couple un peu crispant ...

Lire la suite
7
Impétueux
 
le contexte
A voir également
Affiche du film L ETUDIANTE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE SILENCIEUX

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film JAPPELOUP

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CAMILLE REDOUBLE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS LA BRUME

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GASTON LAGAFFE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE FORTRESS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARIE MADELEINE

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA MORT DE STALINE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés