LA CHAIR DE L'ORCHIDÉE

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que curieusement Patrice Chéreau ne portait pas trop dans son cœur son premier film
Drame - 1975 - Allemagne|France - 111 MIN - VF - Tous publics
Claire, une riche héritière, s'évade de l'asile psychiatrique où elle était enfermée sur ordre de sa tante, madame Bastien-Wegener, qui espérait ainsi capter sa fortune. Dans sa fuite, elle rencontre Louis Delage, un éleveur de chevaux poursuivi par deux tueurs. Claire s'éprend de Louis...

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

La jeune femme a plus de chance de mourir dans un accident bizarre ou être internée dans une unité psychiatrique que de toucher la fortune dont elle a hérité. Il faut dire qu’il se trouve une marâtre qui fera tout pour s’approprier le tas d’or.

La chair de l’orchidée est un film sorti en 1975, signé d’un metteur en scène de théâtre à la célébrité précoce. Il s’appelle Patrice Chéreau et ce sont ses premiers pas au cinéma. On ne l’attendait pas dans un film noir et pourtant le voilà qui adapte James Hadley Chase.

Bien sûr il dirige une troupe d’acteurs et non des moindres. La belle anglaise Charlotte Rampling vient souffrir sur le continent en compagnie prestigieuse de Bruno Cremer, Edwige Feuillère, et Simone Signoret pour ne citer qu’eux. Voici donc cette fleur vénéneuse.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Charlotte Rampling

Dans les années antipsychiatriques, un thriller à l'envers: l'homme sain se fait enfermer pour échapper à la prison. Mais peut-on simuler la folie parmi les fous? Un film dérangeant et drôle qui plaide pour l'humanité des déséquilibrés avec un Jack Nicholson grandiose qui laisse apparaître sa part de folie.

Patrice Chéreau

Un classique du film d'hôpital psychiatrique, où cette fois l'être perturbé est le nouveau directeur de l'institution. Ce n'est pas de l'hôpital qu'il devra s'évader mais de lui-même, son amnésie, sa névrose, sa culpabilité. Hitchcock pratique la cure à sa manière et réalise une oeuvre troublante et émouvante.

PORTIER DE NUIT (1974) DE LILIANA CAVANI

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité