LA CITÉ DE LA JOIE (VERSION RESTAURÉE)

À partir de 2.99 €
Parce que le film adapte un roman célébrissime de Dominique Lapierre qui a fait de lui un grand ami et bienfaiteur de l'Inde.
Drame - 1992 - France|Royaume-Uni - 129 MIN - VM - HD - Tous publics
Après des heures de lutte, Max Lowe, un jeune et riche chirurgien, doit se rendre à l'évidence : la petite fille qu'il vient d'opérer est morte. Profondément ébranlé dans son optimisme médical, Max range ses scalpels et décide de tout quitter pour se rendre au service des plus démunis en Inde...

Réalisé par

6.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

La cité de la joie est un bidonville de Calcutta, une sorte de cour des miracles, marqué par une extrême pauvreté et une violence sociale terrible. Aux yeux de l’Occident, l’Inde des Intouchables doit se situer quelque part par là.

Patrick Swayze en 1992 est une star, Roland Joffé le cinéaste est au sommet de sa gloire et le film est tiré d’un best-seller qui porte le même titre. « La cité de la joie » est un film humaniste, dans l’esprit des « French Doctor » et des ONG, qui pensent que chaque homme peut changer le monde.

Un grand acteur indien est là qui a fait une carrière internationale: Om Puri. Et aussi bien sûr une star qui a fait battre bien des coeurs à Bollywood : Shabanah Azmi de chez Mrinal Sen, Satyajit Ray, Richard Fleisher ou Blake Edwards. Bref du beau linge pour un superproduction dont les images ont été restaurées, images pleines de souffrance mais de joie.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Patrick Swayze

Le grand cinéaste indien de Calcutta réalise un film sur l'apprentissage, celui de l'éveil à la culture et à la création. Une femme se découvre en son mentor, un complice et puis progressivement naît un sentiment nouveau.

Roland Joffe

Le difficile destin d'un petit garçon, forcé de rembourser une dette et qui de péripéties en péripéties se retrouve à la rue dans la monstrueuse ville de Bombay. Une magnifique complainte en faveur des plus vulnérables forcés de survivre dans l'enfer urbain par une cinéaste qui fait carrière à Hollywood.

POINT BREAK DE KATHRYN BIGELOW (1991)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS