LA COMMUNION

À partir de 4.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Drame - 2019 - Pologne - 110 MIN - VO - HD - Tous publics
A 20 ans, Daniel a déjà un casier judiciaire qui lui ferme les portes du séminaire qu'il avait l'intention d'intégrer. En sortant du centre éducatif, il est placé dans une scierie comme apprenti, jusqu'au jour où il rencontre une jeune fille à qui il affirme être prêtre. De fil en aiguille, il se retrouve remplaçant du curé de la paroisse. Les fidèles l'apprécient, mais bientôt...

Réalisé par

7.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

Inspiré d’un fait divers réel, La communion traite d’une pratique qui n’est pas isolée en Pologne, et qui consiste à se faire passer pour un prêtre. Le cinéaste Jan Komasa s’en sert pour élaborer un conte moral contemporain qui questionne la nature de la foi, le deuil et le sens de la communauté.

Le film est centré sur un jeune délinquant, Daniel, qui sort d’une maison de redressement pour être placé dans une scierie. Au hasard d’un rencontre, il se fait passer pour un prêtre et de fil en aiguille, ce mensonge l’engage dans une série de situations irréversibles. Ses nouveaux paroissiens l’apprécient, mais le passé de la communauté refait surface et oblige Daniel à prendre position.

Avec lucidité, le cinéaste Jan Komasa évite les pièges de la comédie cynique pour dresser un portrait ambigu et désabusé d’une Pologne qui a besoin d’un imposteur pour connaître la paix et révéler la corruption des institutions politiques et religieuses. Dans le rôle principal, Bartosz Bielenia manifeste une passion, une intensité et une jeunesse totalement convaincantes.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Pas si éloigné

Le contexte

Bartosz Bielenia

Un mythomane qui n'a pas fait la guerre se fait passer pour un héros.

Jan Komasa

Un homme qui rêve de changer de vie observe les gens et les imite jusqu'à se faire passer pour qui il n'est pas.

YVONNE'S BOYFRIEND

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS