LA COMTESSE X

Bientôt disponible
Adulte - 1976 - France - 79 MIN - interdit aux moins de 18 ans
Monsieur le Baron se réjouit d'inviter prochainement à sa réception privée la Comtesse Ixe, très connue pour ses moeurs libres mais que personne n'a jamais vue. Tandis qu'il lutine la soubrette, une voleuse en collant noir s'empare de l'invitation. Le jour venu, elle se présente à la réception à la place de la Comtesse. Elle verse une poudre dans les coupes de champagne. La soirée progresse en orgie générale et la voleuse en profite pour subtiliser les bijoux. Seul un hôte a observé son stratagème, évite de boire et vole lui-même le larcin. Entretemps, la vraie Comtesse Ixe arrive et démasque son usurpatrice. L'hôte perspicace sauve alors la voleuse en l'entrainant avec lui dans la forêt pour semer les invités réveillés. Sous les frondaisons, l'homme se présente: "Arsène Picsou, cambrioleur aux mille visages". Ils décident alors de partager le butin et de s'associer pour de nouveaux méfaits. Justement, il a une invitation samedi pour une "soirée bourgeoise".
Pas encore disponible
1MNavant
2MNaprès
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

Douces pénétrations, Vibrations sexuelles, Saute-moi dessus, Positions danoises… Il y a bien une vingtaine de titres, tournée entre 1975 et 1983 sous divers pseudonymes, qui vient compléter la filmographie de Jean Rollin, connu pour ses films fantastiques peuplés de femmes vampires et de mortes vivantes. Un aspect de sa filmographie qu’il ne renie absolument pas mais avec laquelle il prend ses distances. Il déclarait ainsi dès ses premiers tournages : « Ce ne sont pas forcément des films ratés, mais des films qui, au départ, obéissent à un certain nombre de conventions que je n’aime pas : je ne les reconnais donc pas comme miens. Ces films doivent être bâtis uniquement autour du sexe, et l’on ne peut trouver aucun intérêt au scénario ou à la façon dont il est obligatoirement filmé. Il s’agit de films à budgets minuscules, tournés à toute vitesse, et conçus uniquement comme des produits commerciaux. »
Tourné en trois jours dans une maison de campagne avec juste cinq techniciens et onze comédiens, La Comtesse Ixe correspond bien à cette définition. Néanmoins Jean Rollin y apporte son univers personnel pour en faire un porno agréable et atypique. Au roman populaire français qui traverse toute son œuvre, le cinéaste rend hommage par le titre énigmatique du film et le personnage d’un gentleman cambrioleur digne de Maurice Leblanc, qui se présente comme « Arsène Picsou, cambrioleur aux mille visages. ». La figure du rat d’hôtel en collant noir, déjà utilisée dans Les Fantasmes de Malvina, est un clin d’œil à Musidora dans Les Vampires de Feuillade. Exécutant une danse érotique et s’aspergeant le corps de Veuve Cliquot, elle provoquera une étonnante débauche des sens.

Tags

Contexte

Jean-Pierre Bouyxou

Michel Gentil [= Jean Rollin]

AMOURS COLLECTIVES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné