LA CONDITION DE L'HOMME : LE CHEMIN DE L'éTERNITé

Bientôt disponible
Parce que le film est aussi un document sur les troupes d'élites impériales japonaises
Drame - 1959 - Japon - 181 MIN - Tous publics

2ème partie : Le chemin de l'éternité

Après s’être opposé aux mauvais traitements des ouvriers chinois dans son usine, Kaji a été enrôlé de force dans l’armée impériale et séparé de son épouse Michiko. Il est maltraité par ses supérieurs, qui connaissent son engagement à gauche. Lors des entrainements Kaji se révèle pourtant un excellent soldat...

8.5 / 10
8.5 / 10
Les avis surSens Critique
La Condition de l'homme : La Prière, Le Chemin de l'éternité, Il n'y a pas de plus grand amour

Masaki Kobayashi adapte en plus de 9 heures, les 6 tomes Ningen no jōken de l'écrivain Jumpei Gomikawa, son contemporain. Tous deux mobilisés, le cinéaste sera envoyé en 1942 en Mandchourie, à l'instar de son héros, Kaji, (Tatsuya Nakadai -Harakiri-Kwaidan-Rebellion ...) ...

Lire la suite8Par limma
Le sens de la défaite

On l’annonçait déjà dans le second volet : La condition de l’homme propose une approche singulière de la guerre, non seulement parce qu’elle reste en arrière-plan des deux premiers opus, mais aussi, et surtout, parce qu’elle est abordée selon deux points précis : ...

Lire la suite7Par Sergent_Pepper

Pendant la guerre ; toujours. Kobayashi n'avait pas encore fini de relater l'impact de la plus terrible des conditions humaines, en tout cas le contexte le plus ardu, sur son personnage. Kaji déserte, porté par ses convictions politiques et sociales, par l'horreur de la guerre ...

Lire la suite9Par ngc111

Réalisé par

Le contexte

Tatsuya Nakadai

Un reconstitution sidérante du massacre de Nankin, perpétré en 1937 par l'armée japonaise sur la population chinoise. C'est le début de l'occupation de la Chine.

Masaki Kobayashi

Comme Kaji et sa femme Michiko, les Allemands Ernst et Elisabeth sont séparés par la guerre. Un film poignant sur l'échec annoncé de la campagne de Russie.

SANJURO