La couronne de fer
Bientôt disponible
Parce que ce film est une de ces bizarerries inattendue dans le cinéma fasciste italien
Aventure / Action - 1943 - Italie - 90 MIN - Tous publics

Sedemondo, roi tyrannique du royaume de Kandoar a assassiné son frère et exilé son jeune neveu Arminio pour pouvoir monter sur le trône. Des années plus tard, Arminio, qui a survécu, revient en secret au royaume pour y apporter la paix.

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust

Sylvain Angiboust

CHRONIQUEUR

La couronne de fer est une couronne magique, faite à partir des clous de la croix du Christ. Lorsqu’elle se trouve dans une contrée où règne l’injustice, elle s’enfonce dans le sol.

Le royaume de Kandoar est un de ces lieux : le tyran Sedemondo y règne à la place de son frère, qu’il a assassiné. Il s’est également débarrassé de son neveu Arminio, l’héritier légitime du trône, en le faisant jeter dans la vallée aux lions.

Vingt ans plus tard, Arminio, devenu adulte, revient dans le royaume de son oncle pour participer à un tournoi : le vainqueur recevra en mariage la fille du roi.

Contexte

Sous le régime de Mussolini, le cinéma était utilisé pour célébrer les idées fascistes. C'est le cas de La Couronne de fer comme de ce péplum par ailleurs spectaculaire.

Alessandro Blasetti

Fritz Lang, au sommet de son art du cinéma muet, adapte les légendes germaniques et donne au cinéma d'heroic fantasy son premier succès.

LES AMANTS DIABOLIQUES (OSSESSIONE)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité