LA COURSE À LA MORT DE L'AN 2000

Bientôt disponible
Fantastique / Horreur - 1976 - Etats-Unis d'Amérique - interdit aux moins de 16 ans

L’Amérique domine le monde et est désormais un vaste terrain de jeu  dont le Président offre à ses concitoyens une course automobile annuelle déchaînant les passions. Les cinq pilotes concourant pour le titre de champion roulent à bord de bolides hyper sophistiqués et customisés en fonction de leurs surnoms et particularités, et plus ils écrasent de citoyens, plus ils accumulent de points. Le meilleur d’entre tous, Frankenstein, flanqué d’Annie, sa jeune et ravissante copilote, affronte son ennemi juré, Mitraillette Joe.

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

La Course à la mort de l’an 2000 (Death Race 2000), réalisé en 1975 par Paul Bartel et produit par le roi de la série B, Roger Corman, est la projection d’une Amérique soumise à la Barbarie des jeux de téléréalité. Le revoir aujourd’hui prête forcément un peu à sourire, mais, la charge contre un pays donnant à son peuple du pain et des jeux, comme au temps des Romains, pointe toujours aussi fort sous l’apparence d’un pur film de divertissement, ou « film d’exploitation » comme on les appelait alors. En 1965, Blake Edwards avait réalisé La Grande Course autour du monde (The Great Race), qui inspira, à la fin des années 1960, la série animée d’Hannah et Barbera avec les personnages Pénélope Joli Cœur et Al Carbone et surtout l’ignoble duo formé par Satanas et son chien Diabolo. La Course à la mort de l’an 2000, avec ses bolides customisés et ses points gagnés à force de vitesse et d’êtres humains écrasés (70 points pour un enfant de moins de douze ans et 100 points pour un vieillard de plus de soixante-quinze ans !) en est la version « cinéma bis », plus « trash » que « gore ». Sylvester Stallone, après avoir débuté en 1970 dans un film érotique, Italian Stallion/L’étalon italien (The Party at Kitty and Stud’s) de Morton Lewis et fait quelques apparitions pas toujours créditées, puis un rôle plus important dans Capone de  Steve Carver avec Ben Gazzara dans le rôle titre, trouve ici son premier rôle conséquent, un an avant l’explosion de Rocky  dont il avait écrit le scénario  (Rocky de John G. Avildsen, 1976). Face à lui, on retrouve David Carradine, dans le rôle principal du champion couturé de partout et surnommé Frankenstein. Fils aîné de John Carradine et frère de Keith et Robert, David a déjà pas mal roulé sa bosse et tourné sous la direction de Martin Scorsese Bertha Boxcar (Boxcar Bertha, 1972) un film également produit par Roger Corman, il est, à cette époque, tout auréolé de son succès dans la série télévisée Kung Fu

Contexte

Paul Bartel

KILL BILL 2

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec l'offre de téléchargement légal de films FilmoTV, visionner vos films sur tous supports c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, une plateforme où la polyvalence est de mise : PC classique, application système Android, iOS et tablettes tactiles, Numericable, smartTV, tout est possible ! Découvrez vos films de guerre en abonnement VOD illimité ou de vos films d'histoire à regarder en téléchargement légal. Pour cela allez sur nos pages mode d'emploi ou comment s'abonner.