Bande Annonce de LA DOLCE VITADécouvrez la bande Annonce de LA DOLCE VITA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6858/fond/6858_w_500.jpg
Federico Fellini
Anita EkbergAnouk AiméeMagali NoëlMarcello MastroianniYvonne FurneauxAlain CunyAnnibale NinchiLex BarkerNadia GrayWalter SantessoAudrey McdonaldJacques SernasValeria Ciangottini

LA DOLCE VITA

167 mn

Note de SensCritique :

7.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Federico Fellini.

Casting : Anita Ekberg, Anouk Aimée, Magali Noël, Marcello Mastroianni, Yvonne Furneaux, Alain Cuny, Annibale Ninchi, Lex Barker, Nadia Gray, Walter Santesso, Audrey Mcdonald, Jacques Sernas. Valeria Ciangottini

Synopsis : Marcello est journaliste et parcourt Rome pour écrire des articles aux sujets aussi divers que le transport aérien d’une statue du Christ, les ragots mondains ou une fausse histoire de miracle à l’issue tragique. Cynique, Marcello se dispute avec sa maîtresse qui manque de se suicider. Il suit ensuite une star de cinéma fantasque, venue tourner un film à Rome. Steiner, un ami écrivain, conseille à Marcello se remettre de l’ordre dans sa vie mais celui-ci s’enfonce toujours plus dans la déchéance.

Scénario : Brunello Rondi, Ennio Flaiano, Federico Fellini, Pier Paolo Pasolini, Tullio Pinelli.
Musique : Nino Rota.
Pays : France | Italie
Tags : Drame.

Film pas encore disponible
La voluptueuse Anita Ekberg se rafraîchissant, de nuit, dans la fontaine de Trevi : la scène, passée à la postérité, est éternellement associée à La Dolce Vita, l’un des films les plus connus de Federico Fellini, sorti en 1960, et salué de la Palme d’or du festival de Cannes, dont le jury était à l’époque présidé par Georges Simenon. Ce long métrage, construit en une succession de tableaux, est pourtant beaucoup plus désenchanté que cette image fascinante ne le laisse deviner. Largement inspiré des fréquentations et des réflexions de Fellini, le film suit les pérégrinations de Marcello, un jeune provincial devenu journaliste à scoops, pour mieux dénoncer le pourrissement de la société romaine.

Si le film est aussi marquant dans l’histoire du cinéma italien, c’est aussi qu’il signe la première collaboration de Fellini avec Marcello Mastroianni, qui a fait ses débuts au théâtre sous la direction de Visconti avant de triompher dans Dimanche d’août de Luciano Emmer et Le Pigeon de Mario Monicelli. Sa rencontre avec Fellini reste une étape essentielle dans sa carrière : Mastroianni tournera cinq autres films avec le cinéaste dont il est devenu le double à l’écran.

Mais le cinéma de Fellini n’existerait pas sans les femmes, et donc, les comédiennes, qui apparaissent nombreuses au générique de La Dolce Vita. On reconnaît ainsi les Françaises Anouk Aimée et Magali Noël que le réalisateur retrouvera respectivement dans Huit et demi pour l’une, Satyricon et Amarcord pour l’autre. Quant à la Suédoise Anita Ekberg, elle était relativement peu connue avant que le réalisateur italien n’en fasse une icône sensuelle : vingt-sept ans plus tard, elle retrouvera d’ailleurs Marcello Mastroianni dans un autre film de Fellini, Intervista. Vous l’aurez compris, c’est un indispensable que FilmoTV vous propose de revoir ou de découvrir, un film qui illustre parfaitement cette phrase de Fellini : « l’art est dans l’infini détail ».
La Dolce Vita est un vrai film de transition dans la cinématographie de Fellini, qui commence à s’éloigner du réalisme qui a marqué le début de sa carrière, notamment avec La Strada. La Dolce Vita est ainsi tournée en décors naturels, sauf pour la Via Veneto, reconstituée à Cinecitta : « J’ai inventé une Via Veneto qui n’existe pas du tout » expliquait Fellini. « Je l’ai modifiée avec une liberté poétique jusqu’à ce qu’elle prenne la dimension d’une fresque allégorique ». C’est bien évidemment Nino Rota qui signe la bande originale du film: le compositeur et chef d’orchestre italien a rencontré Fellini alors que celui-ci travaillait sur son premier film, Le Cheik blanc. Ils ne se sont plus quittés depuis, leur collaboration devenant l’une des plus fructueuses du 7ème Art.

Au rayon anecdotes, notons que c’est Paul Newman qui avait été initialement choisi par le producteur Dino de Laurentiis pour jouer le rôle principal du film. L’homme qui avait soutenu Fellini sur La Strada et Les nuits de Cabiria, quitta finalement La Dolce vita face à l’obstination du réalisateur, qui ne voulait personne d’autre que Mastroianni. C’est aussi à La Dolce Vita que l’on doit la popularisation du terme paparazzo : il s’agit en effet du nom que porte l’un des personnages principaux du film, un photographe incarné par Walter Santesso. En filmant la débauche de la société romaine, et en déguisant Anita Ekberg en cardinal, Fellini s’attira les foudres du Vatican, qui jugea à l’époque le film pornographique et blasphématoire, et qui fut à deux doigts d’excommunier son réalisateur !

C’est enfin au succès de La Dolce Vita que Fellini doit d’avoir pu réaliser son film le plus personnel, trois ans plus tard : Huit et demi, qui le voit renouer avec Marcello Mastroianni, se lit en effet comme une réflexion sur la création artistique, sublimée par la musique de Nino Rota.

Tes reins vagues

Rome en 1960 est un espace truffé de terrains vagues, à l'âme. La Dolce Vita est un film d'une tristesse implacable. Une illustration somptueuse d'une désillusion permanente. Un film qui montre que quand on a tout on a rien. Qu'il n'existe aucune façon heureuse de parvenir ...

Lire la suite
9
guyness

En Italie durant les années soixante, la presse à scandale connaît un large succès. Bien entendu les chroniqueurs du genre et les paparazzis se précipitent et se battent afin d'obtenir le meilleur interview ou le meilleur cliché des personnalités en vogue. Marcello fait ...

Lire la suite
9
Gérard Rocher

La chute de l'empire romain

À l'exception d'un court-métrage dans Histoires Extraordinaires, je n'avais jamais tenté l'expérience Fellini, c'est chose faire avec La Dolce Vita, où le cinéaste italien nous fait suivre les péripéties d'un journaliste à scandale basé à Rome. Et quelle claque ! Federico ...

Lire la suite
10
Docteur_Jivago
le contexte
  • Egalement interprété par
    Marcello Mastroianni
  • Pas si éloigné
    Né dans le sud de l'Italie, Federico Fellini a aussi sublimé Rome à plusieurs reprises, dans la Dolce Vita comme dans Fellini Roma, balade personnelle à travers la capitale.
  • Egalement realisé par
    Federico Fellini
  • Dans le même genre
    L'errance nocturne du couple mis en scène par Antonioni (où on retrouve Marcello Mastroianni) rappelle un peu celle du journaliste de La Dolce Vita.
A voir également
Affiche du film LA DOLCE VITA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INTERVISTA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HUIT ET DEMI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés