La femme au gardénia

Bientôt disponible
Parce que comme Laura de Preminger, le film adapte un roman de Vera Caspary
Policier / Suspense - 1954 - Etats-Unis - 88 MIN - Tous publics
Une jeune femme accepte un rendez-vous avec un séducteur notoire. Lorsqu'il devient trop entreprenant, elle l'assomme et rentre chez elle. Le lendemain, l'homme est retrouvé mort et elle craint d'être coupable. 

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Le jour de son anniversaire, Norah Larkin reçoit une lettre de son fiancé qui lui annonce qu’il la quitte. Effondrée, elle accepte l’invitation à dîner d’Harry, un collègue de travail.

Harry emmène Norah au restaurant plus chez lui, où il tente d’abuser d’elle. Elle se défend, l’assomme avec un tisonnier et rentre chez elle. Le lendemain, elle n’a plus de souvenirs de sa soirée.

Lorsqu’Harry est retrouvé mort, la femme avec laquelle il a été vu au restaurant est la principale suspecte. La police ignore l’identité de Norah mais elle a oublié près du cadavre ses chaussures et le gardénia bleu que lui avait offert Harry.

Contexte

Un titre qui s'applique aussi bien à La Femme au gardénia. Dans ce film d'Hitchcock, Henry Fonda jour un homme accusé d'avoir cambriolé une banque.

Fritz Lang

Au croisement du mélodrame et du film noir, Max Ophuls filme lui aussi une femme en proie au doute après un meurtre.

EVE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité