Bande Annonce de LA FÊTE À HENRIETTE (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de LA FÊTE À HENRIETTE (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp://
Julien Duvivier
Dany RobinHenri CrémieuxHildegard KnefLouis SeignerMichel AuclairMichel RouxSaturnin FabreClaire GérardDaniel IvernelJulien CaretteMicheline FranceyJeannette BattiOdette LaurePaulette Dubost

LA FÊTE À HENRIETTE (VERSION RESTAURÉE)

105 mn

Note de SensCritique :

7.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Julien Duvivier.

Casting : Dany Robin, Henri Crémieux, Hildegard Knef, Louis Seigner, Michel Auclair, Michel Roux, Saturnin Fabre, Claire Gérard, Daniel Ivernel, Julien Carette, Micheline Francey, Jeannette Batti, Odette Laure. Paulette Dubost

Synopsis : Ils sont deux. Ils sont scénaristes. Leur dernier projet a été refusé et ils cherchent à écrire une histoire qui corresponde aux exigences du moment. L'un veut une romance souriante, à l'eau-de-rose, l'autre une sombre intrigue, avec coups de feu et passion maudite. Au fur et à mesure de leur conversation, s'ébauche, se fait et se défait l'histoire d'Henriette, une cousette parisienne dont la fête tombe un 14 juillet et qui hésite entre deux prétendants, l'innocent Robert, son ami d'enfance, et le mystérieux Maurice...

Scénario : Henri Jeanson, Julien Duvivier.
Musique : Georges Auric.
Pays : France
Tags : Comédie, Le salon de FilmoTV #27, Mises en abîme, 14 juillet, Univers du cinéma français, Fantasme et imaginaire, Editions Originales.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Censuré sur un film, deux scénaristes s’attaquent à une nouvelle histoire. De l’imagination d’un auteur enthousiaste et d’un autre cynique naissent des personnages et des situations qui parfois se contrarient et reviennent en arrière. Ce film audacieux qui prétend s’écrire en même temps qu’il se voit, a été conçu par Julien Duvivier et écrit par le cinéaste avec la complicité d’Henri Jeanson.

C’est La fête à Henriette sorti en 1952, un film du grand cinéaste un peu négligé par les cinéphiles barbus. Les deux scénaristes sont incarnés par Henri Crémieux le soucieux et Louis Seigner l’émerveillé. Le couple du film par la gracieuse Dany Robin et l’ambigu Michel Auclair. Mais il y a aussi Carette, Saturnin Fabre, Odette Laure, Paulette Dubost et la capiteuse allemande Hildegarde Knef.

Tout ça dans le Paris de Duvivier et dans une oeuvre charmante qui fait rêver éveillé.

La fête à Henriette sous son titre anodin, allitération de comédie légère, est un film à tiroir, ou à hésitations. Reprenons l’expression usée jusqu’à la corde: c’est une mise en abîme. On peut y voir la réflexion sur l’oeuvre, celle de Pirandello ou de Brecht, mais aussi toutes les libertés prises par Guitry avec le récit. Duvivier a toujours été, au-delà de son pessimisme structurel, passionné par la forme et par les rouages de son art. La fin du jour faisait jouer à Michel Simon et Louis Jouvet des vieux cabots en fin de carrière. Sous le ciel de Paris prenait la clé des champs racontant l’entrelacs d’une multiplicité de destin, travail qu’un Robert Altman affinera bien plus tard jusqu’à la virtuosité dans Short cuts.

L’ironie dramatique dans La fête à Henriette est portée par le plus grand ironique de son temps: Henri Jeanson. L’homme est coutumier du film dans le film, on se souvient d’Un revenant où à partir des objets dans une pièce, Jouvet caricaturait la vie de ses habitants ou encore de Les amoureux sont seuls au monde de Henri Decoin où le couple Jouvet/Renée Devillers rejouait sa rencontre en début de récit avant, hélas, que leur histoire ne se délite. On pourrait d’ailleurs voir dans le couple de scénaristes incarnés par Crémieux et Seigner une projection du travail effectué par Duvivier et Jeanson. A ceci près que les artistes étaient deux pessimistes avec, pour Jeanson, un sens aigu du sarcasme.

Bien plus tard Alain Resnais pratiquera lui aussi la variation sur le même thème dans, entre autres, Smoking, no smoking. Le principe du dialogue entre les créateurs et les créatures est particulièrement spectaculaire et le récit utilise toutes les ficelles du cinéma : voix off, montage à l’envers, regard caméras, etc. Et puis le film dénonce en creux l’écart entre les pulsions des artistes et les accommodements hypocrites du récit. On y parle de saphisme de pédérastie, on y bat une femme en dessous chics, la liberté de ton est étonnante pour l’époque. Le film aura un remake américain en 1964 intitulé Deux têtes folles avec Audrey Hepburn et William Holden. La fête à Henriette, c’est le 14 juillet, elle est belle Henriette. Et d’ailleurs comme le dit un des personnages en inventant le titre du film « C’est un titre charmant qui sent le cornet de frites, l’acétylène, les chevaux de bois ».

L'audace d'un Duvivier au sommet !!!

C'est l'histoire d'un film qui n'existe pas encore, mais qui existe quand même puisqu'on le regarde... Bon bref, ce sont deux scénaristes diamétralement opposés dans leur conception, l'un qui ne vit que pour le sordide (d'ailleurs on peut se demander si Julien Duvivier, réalisateur ...

Lire la suite
9
Plume231

Un délicieux exercice de style qui ne se prend jamais au sérieux

C'est l'histoire d'un film en train de se construire, d'abord déroutant et long à démarrer cela devient vite attachant tellement certaines options sont farfelues. L'œuvre est filmée avec une maestria technique époustouflante, le sommet étant atteint dans cette poursuite ...

Lire la suite
8
estonius

Guimauve contre arsenic

La fête à Henriette raconte l'histoire d'un film en gestation/construction avec deux scénaristes aux prises, chacun voulant tirer le scénario vers une direction opposée. Pour faire court, comme le disent les protagonistes : guimauve contre arsenic. Un film ludique donc, gentiment ...

Lire la suite
7
6nezfil
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Louis Seigner
  • Pas si éloigné
    Woody Allen réalise le fantasme idéal de la spectatrice éplorée: son héros descend de l'écran. Dés lors c'est le chaos dans la fiction, dans la réalité et à Hollywood.
  • Egalement realisé par
    Julien Duvivier
  • Dans le même genre
    Bel exemple de maestria d'un film qui joue sur ses variantes de récit. Et si... les choses s'étaient passées autrement. Avec un scénario écrit par deux brillants acteurs-auteurs-réalisateurs, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri.
A voir également
Affiche du film TROIS HOMMES À ABATTRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DEUX HEURES MOINS LE QUART AVANT JÉSUS-CHRIST

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA BANDERA
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L ODYSSÉE DE PI
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film PREMIÈRE ANNÉE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SHEHERAZADE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MA FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLOOD SIMPLE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACKKKLANSMAN - J AI INFILTRÉ LE KU KLUX KLAN

à partir de

4.99