LA FILLE DU PUISATIER

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité
Parce que c'était la 1ère fois que Daniel Auteuil réalisait (pour servir Pagnolqui lui avait réussi jadis avec Manon des Sources)
Drame - 2011 - France - 105 MIN - VF - HD - Tous publics

En allant porter le déjeuner à son père, le puisatier Pascal Amoretti, la jeune Patricia fait la connaissance de Jacques, un fringant pilote de chasse. Lors d’une seconde rencontre, les jeunes gens deviennent amants mais, bientôt, Jacques est envoyé au front et Patricia découvre qu’elle est enceinte. Amoretti, pour éviter le déshonneur, envoie sa fille chez sa sœur.

 

5.9 / 10
5.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique

A 60 ans et après avoir fait l’acteur au théâtre et dans plus de soixante-dix longs métrages, sous la direction de cinéastes aussi différents que Claude Zidi et André Téchiné, Francis Veber et Claude Sautet ou encore Josiane Balasko et Michael Haneke, Daniel Auteuil décide, pour la première fois, de passer de l’autre côté de la caméra, avec le remake d’un film écrit et réalisé par Marcel Pagnol en 1940, La Fille du puisatier.

Derrière et devant la caméra, Auteuil reprend le rôle du puisatier, créé par Raimu, face à Kad Merad, qui reprend le rôle de Fernandel. Sabine Azéma et Jean-Pierre Daroussin, quant à eux, reprennent respectivement les personnages de Line Noro et de Charpin. Dans le rôle de leur fils, le pilote de chasse séducteur, vous reconnaîtrez Nicolas Duvauchelle et dans celui de la fille du puisatier, sa victime, la ravissante Astrid Bergès-Frisbey, qui remplaçait Mélanie Laurent, d’abord envisagée. Découverte sur les pistes de La Première étoile, le premier film de Lucien Jean-Baptiste, les spectateurs français allaient, un mois après La Fille du puisatier, retrouver Astrid Bergès-Frisbey en troublante sirène, face à Johnny Depp, dans Pirates des Caraïbes, la Fontaine de jouvence.

Au détour de la garrigue vous apercevrez également, François-Eric Gendron, Patrick Bosso et Marie-Anne Chazel, en tata compréhensive. Enfin, dans le rôle du fils de la fille du puisatier, autrement dit du petit-fils du puisatier, cause du drame, Daniel Auteuil « engagea » son propre fils, Zachary Auteuil, né six mois avant le début du tournage.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver JEAN DE FLORETTE (1986) (La Provence, Marcel Pagnol et (déjà) Daniel Auteuil.) ou encore LA FILLE DU PUISATIER (1940) (Première version, réalisée par l’auteur, Marcel Pagnol.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné