LA FUREUR DU DANGER

1979
95 mn
À la carte à partir de 7.99 €

1979
95 mn
Parce que le réalisateur du film fut un des plus fameux cascadeurs d'Hollywood
Hollywood, fin des années 70. Sonny Hooper est un des plus grands cascadeurs du moment, mais son dos commence à le faire souffrir et un autre petit jeune prometteur pointe le bout de ses cabrioles. Du coup, le tournage du prochain James Bond s’annonce mouvementé... Le second film, après Cours après moi, shérif, en tant que réalisateur d’un grand de la cascade cinématographique: Hal...
À la carte à partir de 7.99 €
Comédie
Etats-Unis
Tous publics
VM

1 min avant
2 min après
Les + de filmo
Nous sommes en 1978, 20 ans avant que la première Guerre des étoiles ne devienne finalement son quatrième épisode; une époque où la réalité améliorée par ordinateur n’existe pas encore. Une période préhistorique donc, où les êtres humains doivent encore faire eux-mêmes tout le sale boulot, comme sauter du toit des immeubles pour faire croire qu’ils sautent du toit des immeubles, ou marcher dans les flammes pour sauver des petits chiens ou rouler à fond en marche arrière sur l’autoroute pour aller chercher une bière.

À ce petit jeu, c’est Sonny Hooper qui est le meilleur, puisque consacré “plus grand cascadeur de Hollywood”. Normal donc que ce soit lui qui coordonne les cascades sur le tournage de cette espèce de James Bond qu’est L’espion qui se riait du danger, un film dans le film dirigé par un réalisateur mégalo et sans aucune considération pour les exploits que réalisent chaque jour ses cascadeurs.

Dans la vraie vie, ou plus exactement dans le vrai cinéma, ce cascadeur, c’est Burt Reynolds, alors au top de sa popularité outre-Atlantique. Et il est dirigé par celui qui fut sa doublure avant de devenir son copain, Mr Hal Needham, cascadeur vedette des années 60 et dont l’équivalent français serait Remy Julienne. Il signe ici son deuxième film en tant que réalisateur, hommage explosif et détendu à une profession dont on finit inéluctablement par avoir plein le dos. Un film à voir jusqu’au bout puisque c’est l’un des premiers où figurent au générique final les scènes coupées au montage. Et si ça vous intéresse de savoir quel était le premier film de Needham, énorme succès d’ailleurs, rendez-vous après les cabrioles.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE DIABLE EN BOITE (Autre film sur des cascadeurs) ou encore COURS APRÈS MOI, SHÉRIF (Autre film de cascade en voiture, signé Hal Needham et avec Burt Reynolds).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné