LA GRIFFE

Bientôt disponible
Parce que le décor du film (d'espionnage) anticipait celui de James Bond, Au service secret de sa majesté
Policier / Suspense - 1967 - Royaume-Uni - 105 MIN - Tous publics
Pendant la guerre froide, les Russes tentent d'enlever un agent américain de la CIA et de le remplacer par un double.
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Vincent Lebrun
Vincent Lebrun
CHRONIQUEUR

Nous sommes dans les années 60. Un jeune garçon se tue à ski dans les Alpes autrichiennes. Son père, agent de la CIA ne croit pas à l’hypothèse de l’accident. A mesure qu’il progresse dans son enquête, il comprend qu’il est tombé dans un piège. En dire plus serait en dire trop, tant le plaisir pris à la GRIFFE tient à aux surprises que le film réserve. Est-ce un film d’espionnage maquillé en thriller ou un thriller maquillé en film d’espionnage ? Toujours est-il que le film est vif et sans temps morts. Et que les paysages neigeux qui lui servent de décor, sont la métaphore parfaite de la Guerre, Froide évidemment, qui va se jouer durant toute la GRIFFE. Un titre dont vous allez bientôt comprendre la signification.   

Le réalisateur de LA GRIFFE, c’est Franklin J. Shaffner, mort en 1989 à l’âge de 69 ans. Assez peu souvent cité au panthéon des réalisateurs américains qui ont compté, il est pourtant loin d’être un cinéaste mineur. Qu’on en juge, LA PLANETE DES SINGES avec Charlton Heston, c’est lui, PATTON, portrait du général américain avec George C.Scott, c’est lui aussi. Et PAPILLON, récit spectaculaire et émouvant d’une évasion avec Steve McQueen et Dustin Hoffman, c’est toujours lui. On a vu C.V. moins flatteur!    

Il pense déjà à LA PLANETE DES SINGES qu’il va tourner l’an prochain quand on propose à Schaffner de tourner ce thriller d’espionnage. Lui qui aime les fortes personnalités va se mesurer au charisme de Yul Brynner. L’acteur des DIX COMMANDEMENTS, des SEPT MERCENAIRES et de TARASS BOULBA rayonne tout particulièrement d’ambiguïté dans ce film. Mené à grande vitesse par l’acteur, LA GRIFFE se révèle alors comme un vrai film d’époque, celle de la Guerre Froide, parfaitement restituée mais aussi un film entièrement contemporain puisqu’il y est question de clonage humain. Mais chut… n’en disons pas plus.

5.8 / 10
Le contexte

C'est probablement la meilleure adaptation de John Le Carré. Le film restitue de façon saisissante l'ambiance dans les services secrets britanniques au début des années 70.

Franklin J Schaffner

Proche de La griffe par les thèmes qu'il aborde, le film a également pour vedette Yul Brynner.

LES SEPT MERCENAIRES DE JOHN STURGES (1960)