Bande Annonce de LA JUSTE ROUTEDécouvrez la bande Annonce de LA JUSTE ROUTE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/13309/fond/13309_w_500.jpg
Ferenc Török
Agi SzirtesBence TasnádiDóra SztarenkiPéter RudolfTamás Szabó KimmelEszter Nagy-KalozyIván AngeluszJózsef Szarvas

LA JUSTE ROUTE

87 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Ferenc Török.

Casting : Agi Szirtes, Bence Tasnádi, Dóra Sztarenki, Péter Rudolf, Tamás Szabó Kimmel, Eszter Nagy-Kalozy, Iván Angelusz. József Szarvas

Synopsis : 12 août 1945, 11 h : la radio crache ses informations sur la bombe américaine lancée sur Nagasaki. Le maire de ce petit village hongrois s’apprête à marier son fils en grande pompe. Des soldats russes patrouillent en jeep. Un vieillard et un jeune homme vêtus de noir descendent du train en gare, ils apportent deux caisses dont on ignore la contenance et qu’ils disposent sur une charrette qu’ils suivent à pied. Le chef de gare les devance à vélo pour aller prévenir le maire et les habitants : "les Juifs sont revenus". On ne sait exactement qui ils sont, s'ils ont un lien de famille avec "ceux" qui ont été arrêtés et emmenés les années précédentes ; on ne sait exactement ce qu’ils veulent, peut-être récupérer les maisons, les échoppes et les biens que certains villageois se sont attribués, dont le maire.

Scénario : Ferenc Török, Gábor T. Szántó.
Musique : Tibor Szemzö.
Pays : Hongrie
Tags : Politique / Histoire, Seconde Guerre Mondiale, de moins de 90 minutes, Drame.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Présenté au Festival de Berlin en janvier 2017, La Juste Route, dont le titre original est 1945, est le sixième long métrage du Hongrois Ferenc Török né en 1971 à Budapest. Le film raconte, dans une petite ville sans nom, l’arrivée par le train de deux hommes mystérieux vêtus de noir - l’un vieux et portant chapeau, l’autre jeune et coiffé d’une casquette -, tous deux accompagnant deux lourdes caisses au contenu non révélé. Le chef de gare les devance à vélo pour aller avertir le maire et tous les villageois : « les Juifs sont de retour ». Des réactions diverses - colère, peur, culpabilité - agitent alors la petite communauté dont on comprend assez vite qu'elle d’horribles crimes à se reprocher, que ce soit en action, en parole ou par omission…

L’arrivée par le train d’étrangers aux motivations inconnues dans une ville est un ressort de western, comme dans Le train sifflera trois fois de Fred Zinnemann, Un homme est passé de John Sturges ou Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone. Il est ici utilisé avec une grande économie de moyens et beaucoup de pertinence. Ces deux hommes parlent peu, s’adressent au conducteur de la charrette et aux personnes qui les questionnent, ils sont paisibles et sans revendications, mais leur présence seule suffit à bousculer ce qui reste de consciences dans ce lieu replié sur lui-même…

La magnifique photographie en noir et blanc contrasté est signée Elemer Ragalyi, né en 1939, qui travailla avec ses compatriotes les réalisateurs hongrois Pal Sandor, Marta Meszaros et Istvan Szabo, ainsi qu’avec le Géorgien George Ovashvili pour le magnifique La Terre éphémère. La lumière aveuglante, les cadres extrêmement composés comme autant d’images arrêtées, contribuent à une beauté de tous les instants, aussi envoûtante que ce qui sourd des personnages et du contexte est terrible et glaçant.

La juste route évoque un épisode, sombre et oublié, de l’histoire hongroise durant la seconde guerre mondiale. Le scénario est cosigné par le réalisateur Ferenc Török et le scénariste Gabor T. Szanto, auteur de la nouvelle, Homecoming, sur laquelle le film est basé. Selon le réalisateur, dès la lecture de ce court texte en 2004, il y avait là de quoi tirer une histoire quasi en temps réel, entre tragédie grecque et western, multipliant les points de vue et établissant un suspense.

Le but de Török et Szanto étant de montrer à l’écran ce chaînon manquant de l’histoire du XXe siècle dans leur pays : la spoliation des biens de juifs hongrois envoyés dans des camps d’extermination sous le regard d’hommes et de femmes trop lâches ou trop cupides pour s’interposer… Le film a réuni 40 000 spectateurs dans son pays, ce qui est un score honorable pour une œuvre en noir et blanc, il a été sélectionné dans plusieurs Festival et a remporté notamment un prix à Jérusalem, il est sorti en Europe et aux Etats-Unis.

Après le remarquable premier long métrage multiprimé de Laszlo Nemes en 2015, Le Fils de Saul, qui traitait du quotidien d’un juif hongrois membre des Sonderkommandos dans le camp d’Auschwitz, La Juste route prouve le renouveau d’intérêt des réalisateurs magyar pour leur passé, si lourd soit-il. Les deux films ont en commun un travail étonnant sur les décors, qui sont signés Laszlo Rajk, par ailleurs chef décorateur de Bela Tarr sur L’Homme de Londres et Le Cheval de Turin et directeur artistique sur Music Box de Costa Gavras et Seul sur Mars de Ridley Scott.

Le village des damnés...

LA JUSTE ROUTE (14,6) (Ferenc Török, HON, 2018, 91min) : Ce singulier western psychologique nous entraîne dans un village hongrois le 12 août 1945 qui s’apprête à célébrer le mariage du fils du notaire tandis que deux juifs orthodoxes arrivent, chargés de lourdes caisses. ...

Lire la suite
7
seb2046

Culpabilité collective

Adrienn Pal, Le cheval de Turin, Le grand cahier, White God, Le fils de Saul, Roues libres, Corps et âme, La lune de Jupiter ... Le cinéma hongrois est l'un des plus remarquables d'Europe. La juste route, qui évoque par certains côtés Un petit carrousel de fête, merveille ...

Lire la suite
7
6nezfil

Tout est dans le titre français qui pour une fois est particulièrement judicieux. Sur la forme, il explique la raison de l'irruption de ces deux hommes, juifs orthodoxes, dans ce petit village qui semble si tranquille au sortir de la guerre, le scénario maintenant tout de même ...

Lire la suite
8
Fritz Langueur
 
le contexte
A voir également
Affiche du film LE PIANISTE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA LISTE DE SCHINDLER

à partir de

2.99
 
Affiche du film AMEN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACK BOOK

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film OCEAN S 8

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN CONTE PEUT EN CACHER UN AUTRE (PARTIE 1 & 2)

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMMENT TUER SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CERCLE LITTÉRAIRE DE GUERNESEY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEMI SOEURS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés