Bande Annonce de La lettre du KremlinDécouvrez la bande Annonce de La lettre du Kremlin sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7520/fond/7520_w_500.jpg
John Huston
Barbara ParkinsBibi AnderssonMax Von SydowOrson WellesPatrick O'NealRichard BooneRonald RaddGeorge Sanders

La lettre du Kremlin

115 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Huston.

Casting : Barbara Parkins, Bibi Andersson, Max Von Sydow, Orson Welles, Patrick O'Neal, Richard Boone, Ronald Radd. George Sanders

Synopsis : Lieutenant-commandant dans la Navy, Charles Rone est démis de ses fonctions et chargé de récupérer un document détenu par le Kremlin – la fameuse « lettre du Kremlin » – prouvant l’existence d’un accord secret entre les Etats-Unis et l’Union Soviétique prévoyant la destruction des installations atomiques chinoises. La mission de Rone : récupérer à tout prix ce document. Les adversaires sont nombreux et les alliés peu sûrs...

Scénario : Gladys Hill, John Huston.
Musique : Robert Drasnin, Toshirô Mayuzumi.
Pays : Etats-Unis

Film pas encore disponible

A la fin des années 70, en pleine période de JamesBondmania, John Huston se lance dans l’adaptation du premier roman de Noël Behn, un ancien agent secret devenu écrivain et souvent comparé à John Le Carré, l’humour en plus. Bien qu’ici, au patriotisme héroïque et débonnaire du valeureux héros de Ian Fleming répondent la corruption et l’appât du gain d’une bande de mercenaires sans pitié. 

De quoi s’agit-il ? En pleine guerre froide, les services secrets américains découvrent l’existence d’une lettre – a priori détenue par le Kremlin, d’où le titre ! – prouvant l’existence d’un accord entre les Etats-Unis et l’Union Soviétique prévoyant la destruction des installations atomiques chinoises. C’est évidemment un peu gênant ; faire disparaître la susdite missive devient donc une priorité.

D’abord proposé à Steve McQueen, c’est à Patrick O’Neal, comédien américain souvent vu à la télévision, qu’échut la mission. Face à lui vous reconnaîtrez Bibi Andersson et son compatriote Max von Sydow – souvent vus ensemble chez Bergman – ainsi que John Huston lui-même, Orson Welles, Raf Vallone, Lila Kedrova et George Sanders, sans doute dans le rôle le plus étrange de sa longue carrière, celui d’un espion homosexuel jouant les pianistes travesti dans un bouge moscovite !

Sur un point, au moins, le film que vous venez de voir fit l’unanimité de la critique, lorsqu’il débarqua sur les écrans français, fin avril 1970. « Il faudrait être polytechnicien pour percer à jour les méandres de ce scénario diabolique », écrivait Claude-Jean Philippe dans Télérama, pendant que Jean Rochereau dans la Croix évoquait un « spectacle souvent incompréhensible » et que Louis Marcorelles dans le Monde conseillait de ne « pas chercher, en une seule vision, à rattraper le fil d’une intrigue absurde ». Dans son autobiographie, John Huston, lui-même, avoua que l’intrigue était, sans doute, trop complexe !

Le cinéaste a 63 ans lorsqu’il tourne la Lettre du Kremlin. Une bonne partie de sa carrière est derrière lui, avec des œuvres aussi marquantes que le Faucon maltais – son premier film, en 1941 –, le Trésor de la Sierra Madre – qui lui vaudra les deux uniques Oscars de sa carrière, l’un pour le scénario, l’autre pour la réalisation –, Key Largo, Quand la ville dort, African Queen, etc, etc, mais il lui reste encore à tourner plusieurs œuvres majeures parmi lesquelles : Au-dessous du volcan (1984), l’Honneur des Prizzi (1985) et Gens de Dublin (1987). On le retrouvera, également, de l’autre côté de la caméra, notamment en orang-outan législateur dans la Bataille de la planète des singes de John Lee Thompson et en père incestueux et corrompu dans Chinatown de Roman Polanski.

De son côté, George Sanders, à l’époque veuf et déprimé, s’apprêtait à épouser en quatrième noce, Magda Gabor, la grande sœur de sa deuxième épouse, Zsa Zsa Gabor ! Cet ultime mariage ne dura pas deux mois et, après quelques apparitions peu mémorables dans des films oubliés, tel que la Nuit des assassins de l’Italien Adriano Bolzoni – dissimilé sous le fier pseudonyme de William McCahon –, Sanders quitta l’Angleterre pour l’Espagne afin, annonça-t-il officiellement, d’y acheter une maison. Il n’en fit rien et s’installa dans un petit hôtel des environs de Barcelone. C’est là que le 25 avril 1972, il avala cinq tubes de somnifère et force Vodka, son alcool favori. En plus des mille cinq cent dollars qu’il destinait à l’hôtelier, on découvrit un bref et ultime message : « Je m’en vais parce que je m’ennuie. Je sens que j’ai vécu suffisamment longtemps. Je vous abandonne à vos soucis dans cette charmante fosse d’aisance. Bon courage. » Il avait 65 ans.

Les barbouzes à Moscou

Les années 60, une époque formidable durant laquelle le cinéma sacrifia bien souvent toute notion de réalisme en matière de film d'espionnage. Il faut dire que le genre a eu un peu de mal à se renouveler et les intrigues, s'inscrivant dans le contexte de la Seconde Guerre ...

Lire la suite
8
Kalopani

Mercenaires du renseignement

En plein triomphe de la série des James Bond, ce film est d'abord la critique d'un genre. Non, le monde de l'espionnage n'est pas ce que montrent ces sages films d'actions. Pas de gadgets, pas de femmes quasiment dénudées. Et surtout, pas de manichéisme. Car c'est le point ...

Lire la suite
8
SanFelice

Bons baisers de Russie

Alors en pleine guerre froide, un groupe d'espions américains un envoyé à Moscou pour tenter de récupérer "La Lettre du Kremlin", un document d'une immense importance. Dès les premières minutes, John Huston nous immerge totalement au cœur de l'histoire et met en scène ...

Lire la suite
8
Docteur_Jivago
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Les fraises sauvages (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Le visage

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Quand la ville dort

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film FAST AND FURIOUS 8

à partir de

4.99
 
Affiche du film PÈRE ET FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film À BRAS OUVERTS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALBERT

à partir de

4.99
 
Affiche du film OSIRIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BELLE DE JOUR (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés