Bande Annonce de LA LISTE DE SCHINDLERDécouvrez la bande Annonce de LA LISTE DE SCHINDLER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/9992/fond/9992_w_500.jpg
Steven Spielberg
Ben KingsleyLiam NeesonRalph FiennesAndrzej SewerynBéatrice MacolaCaroline GoodallEmbeth DavidztJonathan SagalleKrzysztof LuftMalgoscha GebelMark IvanirShmulik Levy

LA LISTE DE SCHINDLER

187 mn

Note de SensCritique :

8.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Steven Spielberg.

Casting : Ben Kingsley, Liam Neeson, Ralph Fiennes, Andrzej Seweryn, Béatrice Macola, Caroline Goodall, Embeth Davidzt, Jonathan Sagalle, Krzysztof Luft, Malgoscha Gebel, Mark Ivanir. Shmulik Levy

Synopsis : Cracovie, septembre 1939. Après avoir écrasé la Pologne, l’Allemagne nazie regroupe les juifs dans des ghettos. Joueur, buveur et coureur de jupons, le riche et séduisant industriel Oskar Schindler entend profiter de la situation et de ses relations dans le parti nazi – dont il est membre – pour s’enrichir davantage encore. Mais, après la découverte du sort réservé aux juifs dans un camp de concentration proche de son usine ainsi que la liquidation du ghetto de Cracovie, il va prendre conscience de ses responsabilités, faisant tout, désormais, pour sauver le plus de juifs possible...

Scénario : Steven Zaillian.
Musique : John Williams.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Politique / Histoire, Seconde Guerre Mondiale, En noir et blanc et en couleur, SensCritique - Best of films coup de poing, SensCritique - Les films sur la guerre, SensCritique - Les histoires vraies au cinéma, SensCritique - Best of des plus belles fins, SensCritique - Best of biopics , Writers guild of america, Golden Globes, BAFTA Awards, Communauté juive, Awards of the Japanese Academy.

à partir de

2.99
voir ce film

« La Shoah de Spielberg », tel est le titre du quotidien Libération qui consacre l’intégralité de sa une (et un dossier de sept pages) à l’événement du jour : la sortie, en France, de la Liste de Schindler, le nouveau Spielberg. Nous sommes le 2 mars 1994, le cinéaste a été reçu la veille par le président Mitterrand et une brillante avant-première, organisée par le centre Simon Wiesenthal, a réuni le Tout-Paris dans la grande salle de l’UGC Normandie, sur les Champs-Elysées. 

C’est ainsi que, trois mois et demi après l’Amérique, la France découvre le destin hors norme d’Oskar Schindler, ce riche industriel allemand, membre du parti nazi, qui restera cependant dans l’histoire pour avoir sauvé 1.100 juifs durant la Seconde guerre mondiale. Pour incarner celui auquel le Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, accordera plus tard le titre de « Juste parmi les nations », Spielberg fera appel à l’Irlandais Liam Neeson (30 ans), auquel donneront notamment la réplique : Ben Kingsley et Ralph Fiennes. 

La Liste de Schindler remporta un imposant succès – plus de deux millions et demi d’entrées en France – et d’innombrables récompenses partout dans le monde, de l’Amérique au Japon en passant par l’Angleterre, l’Allemagne ou la Norvège. Nommé douze fois aux Oscars, il en remporta finalement sept, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur.

L’histoire du film que vous venez de voir commence en 1980, dans une maroquinerie de Beverly Hills où le romancier australien Thomas Keneally était entré pour acheter une valise. Le patron de la boutique est un certain Léopold Page, pseudonyme de Poldek Pfefferberg, l’un des juifs polonais sauvé par Oskar Schindler – et dont le personnage apparaît dans le film. En confiance, le maroquinier raconte toute son histoire au romancier. Déjà, au début des années 1960, il avait fait le même récit à Howard Koch, le fameux scénariste de Casablanca et de Lettre d’une inconnue, qui en avait tiré un scénario pour la MGM. Mais, après avoir annoncé Sean Connery dans le rôle de Schindler, le projet avait été abandonné. 

Le livre du romancier paraîtra en 1982 et sera immédiatement récompensé par le prestigieux Prix Brooker. Si Spielberg s’y intéresse de près, au point de très vite en acheter les droits, le travail d’adaptation sera très long. « C’est une histoire extrêmement difficile à adapter, expliquait-il déjà en 1986, et je ne ferai le film que si je trouve le scénario absolument parfait. » Dix années s’écouleront avant que le scénario – repris, un temps, par Sydney Pollack, Scorsese et même Polanski – lui apparaisse assez parfait pour être tourné. Lorsque le film sortira en France, le cinéaste expliquera, aussi, dans les colonnes de l’Evénement du jeudi : « Pendant dix ans j’ai repoussé le projet. Il fallait d’abord que j’aie des enfants. Ce film est la réponse aux questions qu’ils m’auraient posées un jour sur l’Holocauste. » 

S’il répond aux questions de certains, son film va, également, soulever, en France tout du moins, une vive polémique, liée à la représentation cinématographique de l’Holocauste dans un film de fiction. De nombreuses personnalités seront invité à prendre la parole, au premier rang desquelles Claude Lanzmann, dont le monumental Shoah était sorti huit ans plus tôt : « Personnellement, dira-t-il, je pense que toute fiction est impossible [...], il y a un interdit de la représentation. » Dans la presse, une scène cristallise l’offuscation, celle de la douche d’Auschwitz où de l’eau, et non le gaz mortel attendu, s’échappe des tuyaux. Résumant l’avis de plusieurs confrères, Gérard Lefort dans Libération s’interroge : « Comment ne pas lui en vouloir d’avoir ainsi joué avec l’injouable, d’avoir osé le suspense sur un sujet pareil ? » Pour toute réponse, Steven Spielberg déclarera dans le quotidien Info Matin : « Il était impossible de raconter l’Holocauste. Mais ç’eût été un péché pour moi de ne pas essayer. »

Une œuvre à Oskar

Ce film multi-oscarisé traite de l’œuvre d’Oskar, homme contrasté qui finit par sauver la vie de plusieurs centaines de juifs de la solution finale échafaudée par la sauvagerie nazie. Et c’est le maître du blockbuster qui prendra les rênes de ce projet ambitieux mais ...

Lire la suite
10
MatthieuS

Humanité

S'il fallait donner une des principales forces, un des principaux atouts de Spielberg, ce serait bien sa capacité à pouvoir s'adapter à n'importe quel genre de cinéma. De plus, il sait s'accompagner de grands talents comme pour la musique exceptionelle de John Williams (notamment ...

Lire la suite
10
Deleuze

Celui qui sauve une vie, sauve l'humanité toute entière.

Alors qu'il peaufine le montage de son blockbuster monumental qu'est "Jurassic Park", Steven Spielberg tourne le reste de la journée son exact opposé, projet qui lui tien à coeur depuis plus de dix ans mais qu'il remettra chaque fois à plus tard, tentant même de confier la ...

Lire la suite
10
Gand-Alf
 
le contexte
A voir également
Affiche du film CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BATMAN BEGINS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film La quatrième dimension

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PIANISTE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film OCEAN S 8

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN CONTE PEUT EN CACHER UN AUTRE (PARTIE 1 & 2)

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMMENT TUER SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CERCLE LITTÉRAIRE DE GUERNESEY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEMI SOEURS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés