LA MAISON DE BAMBOU

Disponible dans le Pass
Parce que pour une des premières fois, un film hollywoodien était tourné au Japon
Policier / Suspense - 1956 - Etats-Unis - 98 MIN - VM - HD - Tous publics
Après l'attaque d'un train dans la campagne japonaise et le meurtre d'un GI, la police militaire américaine s'associe aux forces de sécurité japonaise pour identifier les assassins. Parallèlement à cela un yankee taciturne cherche à rejoindre un gang d'occidentaux mené par un chef aussi charismatique qu'impitoyable. Il est question d'amitié virile, de rivalité, et de braquage.
6.6 / 10
6.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Comment faire pour entrer dans un gang ? Etre choisi par le parrain. Non il ne s’agit pas de mafia italienne, non ce n’est pas New York, mais un film qui cache son jeu et dont le titre est pourtant si paisible : « House of bamboo » (La maison de bambou).

Cette oeuvre singulière et magistrale signée de Sam Fuller est aussi américaine que possible et pourtant elle se déroule intégralement au Japon, à Tokyo particulièrement. C’est même, en 1955, le premier film hollywoodien intégralement tourné au pays du Soleil Levant.

Robert Stack fermé comme une huitre, dur comme le diamant approche l’implacable mais charmant Robert Ryan. Car, les voyous américains sévissaient en ces temps-là dans les maisons de bambou.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver YAKUZA DE SIDNEY POLLACK (1974) (Immersion d'enquêteurs privés dans les lieux de crimes nippons, confrontation culturelle entre la culture de la violence américaine et la violence de la culture japonaise, c'est le vrai suspense de ce film écrit par Paul Schrader.) ou encore LOST IN TRANSLATION DE SOFIA COPPOLA (2003) (Dans un Tokyo contemporain la rencontre en décalage amoureux entre un acteur un peu mûr et une jeune femme désabusée. Le Japon est devenu pour l'Américain un lieu de pacifisme où l'on ne fait plus la guerre mais pas encore l'amour. Et c'est le point de vue d'une femme qui prévaut.).

Réalisé par

Même casting

Pas si éloigné