Bande Annonce de LA MAISON DE CIREDécouvrez la bande Annonce de LA MAISON DE CIRE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2392/fond/2392_w_500.jpg
Jaume Collet-Serra
Brian Van HoltChad Michael MurrayElisha CuthbertJared PadaleckiParis HiltonJon AbrahamsRobert RichardDragicia DebertMurray SmithThomas Adamson

LA MAISON DE CIRE

108 mn

Note de SensCritique :

4.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jaume Collet-Serra.

Casting : Brian Van Holt, Chad Michael Murray, Elisha Cuthbert, Jared Padalecki, Paris Hilton, Jon Abrahams, Robert Richard, Dragicia Debert, Murray Smith. Thomas Adamson

Synopsis : Carly, Paige et leurs copains ont pris la route pour assister au plus grand match de foot de l'année. Le groupe décide de camper dans la nature mais les ennuis commencent avec l'intrusion nocturne d'un mystérieux routier. Le lendemain, alors que les jeunes gens découvrent leur voiture sabotée, un autochtone offre de les conduire à Ambrose, la seule ville à des kilomètres à la ronde. L'attraction locale est un musée de cire dont les statues semblent d’un réalisme stupéfiant. On les croirait vivantes...

Scénario : Chad Hayes, Charles Belden.
Musique : John Ottman.
Pays : Australie | Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, Halloween.

à partir de

7.99
voir ce film

72 ans après Masques de cire, de Michael Curtiz avec Lionel Atwill, et 52 ans après l’Homme au masque de cire, d’André De Toth avec Vincent Price, Hollywood propose une nouvelle version de ce classique de l’horreur et de l’épouvante. Cependant cette Maison de cire, tournée au printemps 2004, n’est pas un remake de ces précédentes productions. En fait, le mystérieux musée de cire, dont il m’est impossible, pour l’instant, de vous dévoiler le moindre secret, sert ici de point de départ à une histoire totalement nouvelle qui, d’après les producteurs, donne au récit « une résonance bien plus terrifiante ».
Le réalisateur de la Maison de cire, Jaume Collet-Serra – 30 ans à l’époque du tournage –, est né dans un petit village près de Barcelone. Rêvant de cinéma américain dès son plus jeune âge, il débarque à Los Angeles à 18 ans, avec aussi peu d’argent en poche que de mots anglais à son vocabulaire. Petit à petit, il devient monteur puis, à ses frais, réalise le clip d’un groupe aussi local qu’inconnu. Il est, pourtant, repéré par des agences et entame, ainsi, une brillante et remarquée carrière de réalisateur dans le monde merveilleux de la publicité. C’est en visionnant son abondante production que Joel Silver et Robert Zemeckis pensèrent à lui pour mettre en scène la Maison de cire, la nouvelle production de leur société, la Dark Castle Entertainment, ainsi baptisée en hommage à l’étonnant William Castle, à qui l’on doit quelques uns des plus kitchissimes films d’épouvantes des années 1950-1960, de la Nuit de tous les mystères au terrible Désosseur de cadavres !
Devant la caméra du débutant Collet-Serra, vous reconnaîtrez, dans le rôle de Carly, l'ambitieuse provinciale rêvant d’une carrière new-yorkaise, l’actrice Elisha Cuthbert, la fille de Jack Bauer dans 24 heures chrono, et, dans le rôle de Nick, son frère jumeau, la production fit appel à Chad Michael Murray, l’un des deux demi-frères Scott dans la série les Frères Scott.
Enfin, vous découvrirez, dans le rôle de la meilleure amie de Carly, rien moins que Paris Hilton, dans ses vrais débuts au cinéma et, qui plus est, dans un rôle de composition assez inattendu, celui d’une provinciale bien décidée à ne, surtout pas, quitter sa petite bourgade natale. A la sortie du film, elle confia aux journalistes que « c'était un véritable challenge d'exprimer une peur réelle ». Pour toute récompense à ses inestimables efforts, l’ineffable héritière reçut le Razzie Award 2010 de la plus mauvaise actrice de la décennie !

Maintenant que vous avez vu cette Maison de cire, qui eut pu, avantageusement, s’intituler « la ville de cire », mais l’effet de surprise en aurait été considérablement amoindri, vous comprendrez pourquoi la production fut contrainte d’acheter 20 tonnes de cire pour créer les décors, construits en matériaux traditionnels puis enduits, par pulvérisation, de cire naturelle d'abeille. Le chef décorateur, Graham Walker, expérimenta divers types de cire pour créer des décors « mous » qui réagissaient à chaque fois que les comédiens les touchaient et qui devaient être laborieusement repeints à la main et restaurés entre chaque prise. Et même, pour tout vous dire, certains éléments de ces décors de cire, comme, par exemple, le lit, sur lequel s’enfonce l’héroïne en essayant d’échapper au psychopathe, furent, en fait, fabriqués avec... du beurre d’arachide ! Alors que le film s’achève par l’impressionnant incendie du musée de cire, des tests d’effets spéciaux et, aussi, une bougie, inopportunément mal éteinte, furent à l’origine de deux véritables incendies qui obligèrent la production à interrompre le tournage.
C’est une ville toute entière que durent construire les décorateurs du film. Sans sacrifier au fameux style « gothique » du cinéma d’horreur classique, ils s’inspirèrent d’Asmara, la capitale de l’Erythrée, ancienne colonie italienne ayant hérité du style architectural, monumental et pesant, très en vogue dans l’Italie fasciste des années 1930.
Sept mois de travail, à raison de douze heures par jour, furent nécessaires aux sculpteurs, mouleurs, peintres et autres créateurs de postiches pour venir à bout des centaines de figurines de cire vues ou seulement aperçues dans le film, dont les paroissiens, l'organiste, le prêtre, ainsi que les spectateurs et les employés du cinéma dans lequel est projeté en permanence, semble-t-il, le célèbre film de Robert Aldrich, Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?, avec Bette Davis, que l’on voit dans la fameuse scène où elle veut prouver à un jeune pianiste qu’elle n’a rien perdu de l’enfant prodige qu’elle fut ! Ce film n’est pas choisi au hasard, qui met en scène deux sœurs, comme la Maison de cire met en scène deux frères, siamois qui plus est, dont l’un se prénomme Vincent, hommage à l’acteur Vincent Price qui, en 1953, devint la vedette que l’on sait grâce à l’Homme au masque de cire, d’André De Toth. Distribué aux Etats-unis à partir du 6 mai 2005, le film bénéficia des largesses de Paris Hilton qui, jamais à cours d’idée quand il s’agit d’autopromotion, lança, à cette occasion, une collection de t-shirt sur lesquels on pouvait lire : « le 6 mai, venez voir mourir Paris » !

Malgré ses défauts, "La Maison de Cire" est un objet de jouissance purement morbide et horrifique.

Même si les personnages et les dialogues n'ont pas grand chose d'attachant, et si le film s'inscrit dans la catégorie peu novatrice des slasher movies, "La Maison de Cire" est un objet de jouissance purement morbide et horrifique. Ils nous avaient manqués, les bons slashers ...

Lire la suite
7
Ciné Look

Le scenario m'a vraiment plu. Y'a parfois ceci dit quelques incohérences mais le tout est assez bien ficelé tout de meme. On ressent facilement la peur des jeunes gens qui se font encirés vivants! L'ambiance du village totalement en cire est assez inquiétante également. Je ...

Lire la suite
7
Tonguette

Faire jouer paris hilton dans un film,ça fait rire, et c'est partir avec un handicap dès le départ; surtout lorsque le film a en apprence tout du navet standard. Et bien en fait,celui-ci se révèle largement plus réussi que les autres navets du genre, ça ne fait pas peur, ...

Lire la suite
8
g0urAngA
A voir également
Affiche du film THE BLING RING

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CHAOS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ESTHER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés