Bande Annonce de LA MÔME VERT DE GRIS (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de LA MÔME VERT DE GRIS (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp://
Bernard Borderie
Dominique WilmsEddie ConstantineHoward VernonJean-Marc TennbergMaurice RonetDarío MorenoGaston ModotJess HahnNicolas VogelPhilippe Hersent

LA MÔME VERT DE GRIS (VERSION RESTAURÉE)

94 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Bernard Borderie.

Casting : Dominique Wilms, Eddie Constantine, Howard Vernon, Jean-Marc Tennberg, Maurice Ronet, Darío Moreno, Gaston Modot, Jess Hahn, Nicolas Vogel. Philippe Hersent

Synopsis : La chanteuse Carlotta de la Rue se produit dans le cabaret de Joe Madrigal, à Casablanca. Blessé dans une rixe, son frère, Mickey, est conduit à l'hôpital dans un état critique. Il révèle avant de mourir la menace que fait peser un gang sur un énorme convoi d'or en provenance des Etats-Unis...

Scénario : Bernard Borderie, Jacques Berland.
Musique : Guy Lafarge.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Editions Originales, Cinéma du sam'di soir, Cabarets, Gangsters, Bateau, Danse.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Adapté d’un roman du Britannique Peter Cheney, La Môme vert-de-gris est un film noir dont la dimension parodique est omniprésente. Les auteurs se régalent manifestement à jongler avec les clichés, le beau mec un rien bagarreur, la jolie poupée aux fréquentations douteuses, les trafiquants sans foi ni loi, le décor exotique, etc. Car nous sommes à Casablanca. Mais pas plus que le film de Michael Curtiz qui a tant fait pour la mythologie du cinéma hollywoodien, La Môme vert-de-gris n’a vu le Maroc de près. L’essentiel a été tourné en région parisienne…

Adapté d’un roman paru en 1937, édité en France dans la Série noire en 1945 – c’est même le tout premier volume de la collection -, tourné en 1952, sorti dans les salles l’année suivante, le film est de fait assez typique d’un certain cinéma français des années 50, un cinéma de pur divertissement qui n’avait pas d’autre ambition que de plaire à un public large. Ce qui n’empêche pas que le sex appeal de Dominique Wilms et le ton très décontracté de l’ensemble, repoussaient un peu, un peu, les frontières habituelles du bon goût cinématographique, invitant le spectateur à s’encanailler.

La Môme vert-de-gris  est le premier des huit films de cinéma où Eddie Constantine campe l’agent du FBI Lemmy Caution. Un rôle qui lui collera à la peau alors que notre homme considérait alors sa carrière cinématographique comme très secondaire, lui qui se voulait avant tout chanteur. Mais cet Américain, Français de cœur, possédait un charme indéniable. Marié en troisième noces à une productrice allemande, le comédien s’installera par la suite outre-Rhin. Ce qui lui donnera l’occasion de troquer les comédies policières de ses débuts pour un cinéma beaucoup plus intello, signé Jean-Luc Godard, Lars von Trier ou Rainer Werner Fassbinder.

Le roman dont le film s’inspire est signé Peter Cheney. Un écrivain d’outre-Manche né en 1896 dans un quartier populaire au sein d’une famille plus décomposée que recomposée. Après avoir combattu les Allemands lors de la Première guerre mondiale, il fait tous les métiers et se rapproche des milieux d’extrême droite, se liant d’amitié avec le sinistre Oswald Mosley, qui lancera un peu plus tard, mais sans lui, la British Union of Fascists. On ne peut donc que se réjouir qu’il ait pris le parti de la littérature, publiant son premier roman en 1936, à l’âge de 40 ans. C’est ainsi que naît Lemmy Caution. Dès lors, et jusqu’à sa mort, en 1951, notre homme publiera romans et nouvelles sans jamais s’éloigner de son domaine de prédilection, l’espionnage…

A l’écran, Lemmy Caution a été interprété par un certain John Van Dreelen dans Brelan d’as, d’Henri Verneuil, en 1952. Mais tout le monde l’a oublié puisque la même année Eddie Constantine prêtait ses traits au détective baroudeur dans La Môme vert-de-gris. Lemmy Caution n’a vécu que dix ans sous sa forme de héros de papier, entre 1936, avec Cet homme est dangereux et 1946, dans un recueil de nouvelles, Time for Caution. Super calembour. Il aura donc une plus belle longévité au cinéma, ses aventures démarrant en 1948 pour se prolonger jusqu’en 1989 dans une série télé signée Josée Dayan. On appréciera les mues du personnage, représentant du roman noir classique à ses débuts qui deviendra l’emblème d’une certaine modernité quand Godard va s’emparer du personnage dans son intrigant Alphaville.

Mais plus qu’à celui de Godard, c’est au nom de Bernard Borderie que s’attache, au cinéma, le personnage. C’est lui qui lance véritablement la série avec La Môme vert-de-gris, enchaînant avec Les femmes s’en balancent, Comment qu’elle est ?, Lemmy pour les dames et A toi de faire ma mignonne, passant à deux reprises le relai à Jean Sacha ou Pierre Chevalier. Mais si Borderie, qui avait démarré sa carrière deux ans plus tôt en signant un film policier, Les loups chassent la nuit, a prouvé qu’il n’avait rien contre les héros récurrents, ce n’est pas avec Lemmy Caution qu’il atteindra le nirvana, mais avec une aventurière intrépide et sexy, Angélique. Qu’il fera vivre sur l’écran, en Technicolor cette fois, à cinq reprises entre 1964 et 1968.

 
le contexte
A voir également
Affiche du film LES FEMMES S EN BALANCENT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA BALANCE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE GORILLE VOUS SALUE BIEN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE RAID

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS LA BRUME

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GASTON LAGAFFE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE FORTRESS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARIE MADELEINE

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA MORT DE STALINE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés