LA MORT DE BELLE

Bientôt disponible
Parce qu'Edouard Molinaro a probabalement réussi une des meilleures adaptations de Simenon
Policier / Suspense - 1961 - France - 99 MIN - Tous publics
Stéphane Blanchon, professeur de lettres, vit près de Genève avec son épouse. Une paisible affection unit le couple par ailleurs sans histoires. Les Blanchon hébergent pour quelques jours une jeune Américaine, Belle Sherman. Mais, un jour, Belle est retrouvée étranglée dans sa chambre...

Réalisé par

7.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR

On a tendance à retenir de la carrière d’Edouard Molinaro ses comédies débridées type Hibernatus, La Cage aux folles, L’Emmerdeur et Pour cent briques… t’as plus rien. Mais avant le milieu des années 60, il versait plutôt dans le polar que la gaudriole.

La Mort de Belle, adaptation d’un roman de Georges Simenon, est un film policier, oui, mais pas traditionnel. À défaut de suivre l’enquête de trop près, Molinaro procède à une superbe étude de personnage : Stéphane Blanchon, joué par Jean Desailly.

Blanchon, prof dans un établissement scolaire, est soupçonné d’avoir étranglé Belle, une jeune Américaine qu’il héberge avec sa femme, retrouvée morte dans sa chambre. Pourtant Blanchon, homme tranquille, n’a pas le profil… Existentialiste et psychologique, La Mort de Belle vous laissera sans voix.

Le contexte

Jean Desailly

La musique du film de Claude Miller est signée Georges Delerue, comme celle de "La Mort de Belle".

Edouard Molinaro

Monsieur Hire de Patrice Leconte est lui aussi tiré des oeuvres de Georges Simenon.

LE DOULOS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS