Bande Annonce de LA MORT EN CE JARDINDécouvrez la bande Annonce de LA MORT EN CE JARDIN sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6140/fond/6140_w_500.jpg
Luis Buñuel
Charles VanelGeoges MarchalMichel PiccoliSimone SignoretAlberto PedretJorge Martinez de HoyosLuis Aceves CastanedaRaul RamirezTito JuncoMichèle GirardonOmarc LambertStefani

LA MORT EN CE JARDIN

99 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Luis Buñuel.

Casting : Charles Vanel, Geoges Marchal, Michel Piccoli, Simone Signoret, Alberto Pedret, Jorge Martinez de Hoyos, Luis Aceves Castaneda, Raul Ramirez, Tito Junco, Michèle Girardon, Omarc Lambert. Stefani

Synopsis : Une révolte dans une cité minière de l'Amazonie contraint un groupe d'hommes et de femmes à s'enfoncer dans la forêt vierge.

Scénario : Luis Alcoriza, Luis Buñuel, Raymond Queneau.
Musique : Paul Misraki.
Pays : France | Mexique
Tags : Aventure / Action, Amérique hémisphère sud, Dans la jungle, La Belle équipe.

à partir de

9.99
voir ce film

On aurait tort de cantonner le cinéma de Luis Buñuel à son versant surréaliste et fantasmatique, quelle que soit l’importance et la qualité des films qui s’inscrivent dans cette veine assurément talentueuse. La mort en ce jardin n’appartient pas en effet à ce courant. Réalisé durant la période mexicaine du cinéaste, il s’agit essentiellement d’un film d’aventures formellement très classique dont l’action se déroule en 1945 dans une petite ville d’Amérique latine où s’est constituée une petite troupe de prospecteurs exploitant des terrains diamantifères. Le tout conduit par un casting à la tonalité très française puisque les premiers rôles sont tenus par Simone Signoret, Charles Vanel, Georges Marchal et Michel Piccoli.

La mort en ce jardin est l’adaptation d’un roman de José-André Lacour. Mais en matière d’adaptation littéraire, Buñuel n’en n’est pas à son coup d’essai. Il a déjà adapté Robinson Crusoé et Les Hauts de Hurlevent. Pour cette nouvelle adaptation, il fait appel à son fidèle collaborateur Luis Alcoriza avec lequel il a notamment écrit Los Olvidados six ans plus tôt en 1950. Toutefois, le cinéaste, insatisfait du premier scénario, ne cessa de le réécrire durant les trois semaines que dura le tournage du film. Il fit même appel au célèbre écrivain français Raymond Queneau, l’auteur de Zazie dans le métro, qui vint deux semaines sur place, au Mexique, pour apporter sa touche au scénario en cours de tournage.

Les trois auteurs ont finalement transcendé le genre du film d’aventures pour se livrer à une véritable critique de la société humaine aux prises avec la cupidité. On songe inévitablement aux trois chefs d’œuvre de John Huston qui s’inscrivent dans cette même démarche : Le Trésor de la Sierra Madre, African Queen et L’Homme qui voulut être roi. Autant de films qui tout en racontant une histoire souvent haletante prennent le temps de renvoyer le spectateur à des interrogations quasi philosophiques sur nos comportements et nos modes de vie. En route donc pour le Mexique !

Ce film de Buñuel est d’apparence plus classique que d’autres films du cinéaste. C’est de fait un film de commande, mais l’auteur Buñuel ne peut s’empêcher d’exister et de glisser de temps à autres quelques petits cailloux, symboles de son univers et de ses obsessions. Difficile par exemple de voir des fourmis et un œil crevé sans penser au fameux Chien andalou, le premier film de Buñuel, coécrit avec Salvador Dali et qui fit l’objet d’un beau scandale à sa sortie. Quant au prêtre incarné par Michel Piccoli, il permet à Buñuel de jouer avec les codes et les objets d’un univers religieux  dont il est presque un fétichiste.  Sans parler de certaines scènes frappées au coin de cet absurde que Buñuel affectionne particulièrement, à l’instar de ce moment où l’on traîne un homme mourant vers le poteau d’exécution.

Comme on l’a vu, le film est clairement scindé en deux partie distinctes : le deuxième volet plonge les personnages principaux dans une jungle fantasmée. Aux prises avec la nature hostile et la faim, ils révèlent petit à petit leur véritable caractère, loin de ce que la société avait fait d’eux. Le prêtre, la femme fatale, l’aventurier, l'orpheline silencieuse, autant d’archétypes figés qui se transforment sous nos yeux en êtres humains en proie aux doutes et à la peur. Le film devient alors le récit d’un apprentissage, celui d’une vie plus solidaire et moins égoïste. 

Pour conclure, on ne résiste pas  au plaisir de citer deux extraits de critiques de l’époque, deux critiques signées par deux futurs cinéastes comme bien souvent dans ces années 50. Dans France Observateur, Jacques Doniel Valcroze écrivait : "Il faut se déplacer pour voir cela. Traité tout entier dans une belle couleur discrète, ce film, dont la deuxième partie fait par son dépouillement oublier la première, a plus d’un aspect qui le distingue des simples bons films." Quant à Eric Rohmer, il écrit dans Arts : "C’est du meilleur Buñuel. Nous sommes effleurés du souffle de cette tragédie que Buñuel, empressé de prouver, manquait chaque fois au passage. Au plaisir trop facile de prendre le contre-pied de l’auteur, fait place celui, plus noble, d’être touché et d’admirer."

Ce film est une incursion inattendue de Bunuel dans le genre aventures. Première moitié raconte la révolte de chercheurs de diamants contre l'armée d'un pays d'Amérique du sud et la seconde une expédition dans la jungle hostile. Les interprètes apportent réellement une ...

Lire la suite
8
Ygor Parizel

Film de genre avec des pépites.

Le film est en deux parties. Des orpailleurs sont jetés de leur concession par un cuadillo local. La révolte gronde et finit par éclater. Plusieurs personnages se retrouvent obligés de fuir : Castin (Vanel), le seul personnage honnête, qui veut rentrer à Marseille fonder ...

Lire la suite
7
zardoz6704
le contexte
  • Egalement interprété par
    Simone Signoret
  • Pas si éloigné
    Une nouvelle variation sur le thème de la cupidité avec en toile de fond, comme dans le film de Bunuel, une exploitation diamantifère.
  • Egalement realisé par
    Luis Buñuel
  • Dans le même genre
    Les héros de John Huston, comme ceux de Bunuel, vont se découvrir lors d'une plongée dans l'aventure au sein d'une nature aussi sauvage qu'hostile, loin de la civilisation et de ses codes hypocrites.
A voir également
Affiche du film LA PRISONNIÈRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE SUCRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA FIÈVRE MONTE À EL PAO (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ÉTOFFE DES HÉROS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés