Bande Annonce de La Niña de FuegoDécouvrez la bande Annonce de La Niña de Fuego sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/8644/fond/8644_w_500.jpg
Carlos Vermut
Bárbara LennieIsrael ElejaldeJosé SacristánLucía PollánLuis BermejoElisabet GelabertMiquel InsuaTeresa Soria Ruano

La Niña de Fuego

122 mn

Note de SensCritique :

6.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Carlos Vermut.

Casting : Bárbara Lennie, Israel Elejalde, José Sacristán, Lucía Pollán, Luis Bermejo, Elisabet Gelabert, Miquel Insua. Teresa Soria Ruano

Synopsis : Chômeur, Luis est prêt à tout pour faire plaisir à sa fille malade qu’il élève seul. Pour lui offrir un coûteux déguisement de princesse de manga, il ne peut se contenter de vendre sa bibliothèque. C’est pourquoi, quand l’occasion se présente, il fait chanter Barbara, une belle femme mariée psychologiquement instable avec qui il a eu un rapport sexuel. Ce qu’il ignorait c’est le côté vénéneux de Barbara et qu’elle avait déjà un passé très chargé de femme fatale.

Scénario : Carlos Vermut.
Musique : Erik Satie, Jean-Sébastien Bach.
Pays : Espagne
Tags : Policier / Suspense, Cartes postales d'Espagne, Thriller espagnol.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

C’est peu après la présentation de Diamond Flash, son premier long métrage au festival de Sitges, en 2012, que l’Espagnol Carlos Vermut a imaginé l’intrigue de La nina de fuego, son deuxième long métrage. La seule chose qu’il savait alors c’est qu’il voulait réaliser un film s’appuyant sur une idée simple, des rebondissements haletants et un style visuel sophistiqué. Pour cela, il avoue avoir abordé l’intrigue en toute simplicité pour réserver la complexité à ses personnages. Ainsi c’est l’évolution des personnages qui fait avancer l’action et donne son rythme au film.

Comme dans Diamond Flash, son coup d’essai, Vermut s’est plu à faire s’enchevêtrer les destins de personnes qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Personnages et intrigues sont ainsi indissociables comme dans les films coréens qu’il adore et qui lui ont servi de modèles : Old Boy, Mother et The Host. Comme dans ces films, il a joué sur les codes du cinéma de genre, en l’occurrence les thèmes du chantage, de la dette morale et de la femme fatale pour parler à sa manière d’amour, de désirs, d’obsession et de la part d’ombre qui existe chez tout être humain.

Cette question de l’être humain passionne Vermut qui avoue avoir voulu explorer dans son film l’éternel conflit entre raison et émotion, déjà au cœur du cinéma de Stanley Kubrick. Comme ce dernier, il a voulu passer par la spécificité des moyens offerts par la narration cinématographique et c’est ainsi qu’il a procédé par ellipses. L’action avance grâce aux personnages qui continuent à vivre quand le film s’intéresse à d’autres. D’où l’originalité d’un film où l’on ne peut jamais anticiper la teneur de la scène qui va suivre. Cette manière délicieuse de surprendre le spectateur est aussi le plus sûr moyen de soutenir son intérêt jusqu’à un finale à la fois logique et surprenant.

Au festival de San Sebastian 2014 où il été projeté en public pour la première fois, La nina de fuego a remporté les deux principaux prix : le coquillage d’or du meilleur film et le coquillage d’argent du meilleur réalisateur. Dans la foulée, le film a été plébiscité dans les festivals du monde entier de Pusan à Toronto en passant par Angers et Beaune. Parmi les inconditionnels du film, Pedro Almodovar a publié un texte de félicitations où il concluait que, pour lui, ce film était « la grande révélation du cinéma espagnol de XXIème siècle. »

Dans son article, Almodovar n’a pas manqué de louer l’originalité de la narration et l’intérêt des ellipses. Mais il a aussi rendu hommage à la direction d’acteurs qu’il trouve tous excellents, « avec une mention spéciale à Barbara Lennie ». Une actrice qu’il connaît bien pour l’avoir dirigée dans un second rôle dans La piel que habito. Almodovar enfin rapproche Carlos Vermut de deux autres fameux réalisateurs espagnols : Victor Erice et ivan Zulueta qui, à ses yeux, ont la particularité d’avoir réussi avec leur deuxième long métrage un authentique chef-d’œuvre.

Un des secrets de la réussite de La nina de fuego tient sans doute à son équilibre entre l’artifice et le réel. Avec le personnage de la petite fille malade, il est beaucoup question de mangas et de leur univers coloré, foisonnant et baroque. Mais son père chômeur se débat lui dans un décor plus quotidien, qui n’est pas moins beau, celui des bars de quartiers avec les jambons accrochés aux murs, les bouteilles de whisky à moitié vides et les pavillons de banlieue. Pour Vermut l’important est de porter un regard personnel sur la réalité pour savoir en capter les beautés. Et de se référer à Pedro Almodovar qui, selon lui, a su dans ses meilleures séquences « transformer la banalité du quotidien en un phénomène exotique. »

Une pièce manquante...

Le plus gros des reproches à faire à « La Nina de fuego » est son incroyable similitude avec un film d’Almodovar, le côté sarcastique et par conséquent l’originalité en moins. Et si l’on peut reconnaître sa force visuelle (cadres, décors et lumières soignés), ...

Lire la suite
7
Fritz Langueur

Un potentiel... de fuego

La Nina de Fuego, qui est-elle réellement ? On se pose encore la question à la fin du film. D’ailleurs, on se pose beaucoup de questions à la fin de ce film. Est-ce révélateur d’un bon film ? Pas sûr, car si le scénario est excellent, la réalisation est un véritable ...

Lire la suite
7
Valcomenimandas

elle ne peut vous laisser de glace

La Nina de Fuego avait surpris son monde il y a quelques mois en étant sacré au Festival de San Sebastian. Pedro Almodovar himself y est allé de son hommage en parlant, excusez du peu, de « la révélation espagnole de ce siècle ». Certes, les plus chagrins/observateurs d’entre ...

Lire la suite
10
John May
 
le contexte
A voir également
Affiche du film TORO

à partir de

11.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA JEUNE FILLE ET LA BRUME
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES FEMMES EN CAGE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ZONZON
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film COME AS YOU ARE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTÉRIX : LE DOMAINE DES DIEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUTFALL

à partir de

3.99
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEW YORK 1997 (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés