LA NIÑA DE FUEGO

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que comme l'Espagne (dira le réalisateur), son film partagé entre raison et émotion
Policier / Suspense - 2015 - Espagne - 122 MIN - VO - HD - interdit aux moins de 10 ans
Chômeur, Luis est prêt à tout pour faire plaisir à sa fille malade qu’il élève seul. Pour lui offrir un coûteux déguisement de princesse de manga, il ne peut se contenter de vendre sa bibliothèque. C’est pourquoi, quand l’occasion se présente, il fait chanter Barbara, une belle femme mariée psychologiquement instable avec qui il a eu un rapport sexuel. Ce qu’il ignorait c’est le côté vénéneux de Barbara et qu’elle avait déjà un passé très chargé de femme fatale.

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

C’est peu après la présentation de Diamond Flash, son premier long métrage au festival de Sitges, en 2012, que l’Espagnol Carlos Vermut a imaginé l’intrigue de La nina de fuego, son deuxième long métrage. La seule chose qu’il savait alors c’est qu’il voulait réaliser un film s’appuyant sur une idée simple, des rebondissements haletants et un style visuel sophistiqué. Pour cela, il avoue avoir abordé l’intrigue en toute simplicité pour réserver la complexité à ses personnages. Ainsi c’est l’évolution des personnages qui fait avancer l’action et donne son rythme au film.

Comme dans Diamond Flash, son coup d’essai, Vermut s’est plu à faire s’enchevêtrer les destins de personnes qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Personnages et intrigues sont ainsi indissociables comme dans les films coréens qu’il adore et qui lui ont servi de modèles : Old Boy, Mother et The Host. Comme dans ces films, il a joué sur les codes du cinéma de genre, en l’occurrence les thèmes du chantage, de la dette morale et de la femme fatale pour parler à sa manière d’amour, de désirs, d’obsession et de la part d’ombre qui existe chez tout être humain.

Cette question de l’être humain passionne Vermut qui avoue avoir voulu explorer dans son film l’éternel conflit entre raison et émotion, déjà au cœur du cinéma de Stanley Kubrick. Comme ce dernier, il a voulu passer par la spécificité des moyens offerts par la narration cinématographique et c’est ainsi qu’il a procédé par ellipses. L’action avance grâce aux personnages qui continuent à vivre quand le film s’intéresse à d’autres. D’où l’originalité d’un film où l’on ne peut jamais anticiper la teneur de la scène qui va suivre. Cette manière délicieuse de surprendre le spectateur est aussi le plus sûr moyen de soutenir son intérêt jusqu’à un finale à la fois logique et surprenant.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Un film produit par les mêmes producteurs

Carlos Vermut

Une autre histoire de vengeance qui a servi de modèle au réalisateur

LA PIEL QUE HABITO

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec l'offre de téléchargement légal de films FilmoTV, regarder les meilleurs films sur vos supports préférés c'est tous les jours et à petit prix ! FilmoTV, un service qui mise sur la polyvalence : PC, application OS Android, iOS et tablettes, service dédié au câble, TV connectée, choisissez votre support préféré ! Découvrez vos films d'horreur par abonnement VOD ou de vos films d'horreur à voir en téléchargement légal. Pour cela consultez nos pages mode d'emploi et comment s'abonner.