La petite chambre

Bientôt disponible
Drame - 2011 - France - 87 MIN - Tous publics
Malgré une santé assez fragile, Edmond refuse farouchement d'entrer dans une maison de retraite comme le souhaiterait son fils, qui s'apprête à rejoindre sa femme à l’étranger et serait plus tranquille de le savoir dans un tel établissement. Edmond est l’un des  patients dont s'occupe Rose, infirmière à domicile, qui vient de reprendre le travail après avoir accouché d'un bébé mort-né, il y a quelques semaines. Le travail de deuil est difficile pour la jeune femme. Elle refuse d'accepter totalement la triste réalité et maintient en état la petite chambre qui devait accueillir l'enfant.
6.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Jacques Lévy
Jacques Lévy
CHRONIQUEUR
La Belgique a les frères Dardenne, la Suisse a Stéphanie Chuat et Véronique Reymond. Et si les deux réalisatrices lausannoises de La Petite chambre ne sont pas sœurs, elles sont liées par une solide complicité. Elles se sont connues sur les bancs de l’école primaire et travaillent en duo au théâtre comme cinéma, depuis 1993. Comédiennes de formation, elles ont monté une dizaine de spectacles et réalisé plusieurs courts métrages et documentaires.

A quatre mains, elles ont donc écrit et mis en scène cette Petite chambre,  l’histoire d’une rencontre entre deux êtres blessés par la vie, qui vont apprendre à s’apprivoiser. Il y a d’une part Edmond, interprété par l’immense Michel Bouquet, qui préfère ignorer ses quelques soucis de santé et refuse catégoriquement d’aller en maison de retraite comme le voudrait son fils. Et d’autre part, il y a Rose, jouée avec une grande justesse par Florence Loiret-Caille, une jeune infirmière qui n’arrive pas à faire le deuil du bébé mort-né qu’elle a porté.

La vieillesse, la perte d’un enfant, ce scénario ne craint pas d’aborder des sujets délicats. Un vrai défi pour un premier long métrage de fiction. Mais Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, ont fait très fort : le film a été choisi pour représenter la Suisse aux Oscar en 2010.

Tags

Contexte

Une fiction construite sur le thème du deuil.

Stéphanie Chuat

Une autre oeuvre sur la vieillesse et la mort.

COMMENT J'AI TUÉ MON PÈRE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme de films à télécharger FilmoTV, voir les meilleurs films à domicile c'est tous les jours et à petit prix ! FilmoTV, une offre multisupports : Windows, application Google Android, iPhone iOS et tablettes tactiles, service dédié au câble, TV connectée, il n'y a plus qu'à profiter ! Profitez de vos films de guerre en abonnement VOD illimité ou de vos films comédies romantiques à visionner en téléchargement légal. Pour cela allez sur les espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.