LA PREMIÈRE ÉTOILE

Bientôt disponible
Parce que personne n’aurait parié au printemps sur cette histoire de famille qui découvre les sports d’hiver. Et bien raté. La France entière s’y est précipitée. Tant mieux pour nous. 
Comédie - 2009 - France - 86 MIN - Tous publics
Jean-GabrieL, marié et père de trois enfants, passe son temps entre le bar-tabac du coin et de petits boulots sans lendemain. Un jour, sans trop réfléchir à ce qu'il dit, il promet à sa fille d'emmener les siens aux sports d'hiver pour la première fois. Mais, mis au pied du mur par sa femme qui le menace de le quitter, il va devoir faire face à ses engagements et faire découvrir à toute sa famille les joies du ski et de la glisse...
5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Ce fut à sa sortie un film-phénomène comme il s’en produit de temps en temps à la grande surprise des professionnels du cinéma. En réunissant plus d’un million et demi de spectateurs, le premier film de Lucien Jean-Baptiste, Première étoile, bouscula en effet le box-office. Mais qui pouvait prévoir un tel succès pour cette comédie familiale sans prétention mais sans grande star ?

L’histoire est simple. C’est celle de Jean-Gabriel, marié et père de trois enfants, qui fort imprudemment promet un jour d’emmener toute sa petite famille aux sports d’hiver. Un pitch qui ainsi présenté manque de consistance. Mais comme le raconte le réalisateur lui-même "Nous souhaitions vraiment dépasser l’anecdote d’une histoire de Noirs à la neige pour aller vers ce qui parle à tout le monde. Dans le premier synopsis, nous avions écrit "Jean-Gabriel, marié, père de trois enfants" mais sans parler de couleur de peau. Ce n’est qu’après que l’on se rend compte qu’ils sont noirs." Fin de citation.

Preuve d’un véritable investissement personnel sur ce film littéralement en couleurs et en noir et blanc, Lucien Jean-Baptiste lui-même tient le rôle du père de famille, aux côtés d’autres acteurs noirs dont Firmine Richard en savoureuse grand-mère et trois enfants dont le casting s’avèra assez difficile. Et c’est d’ailleurs un souvenir personnel et familial qui a donné à Lucien Jean-Baptiste le point de départ du scénario coécrit avec la productrice du film, Marie-Castille Mention-Shaar. C’est parti, tout shuss évidemment !

Contexte

Lucien Jean-Baptiste

UN CONTE DE NOËL

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné