LA SAGESSE DES CROCODILES

Bientôt disponible
Fantastique / Horreur - 2000 - Grande-Bretagne - 96 MIN - interdit aux moins de 12 ans

Londres de nos jours. Steven, un séduisant dandy est soupçonné du meurtre de sa maîtresse. Même s'il n'a aucun mobile, le détective Healey s'intéresse de plus en plus à cet homme étrange d'autant qu'une autre petite amie de Steven a déjà disparu dans des circonstances troublantes. Steven, qui ne peut se nourrir qu'à l'amour véritable d'une femme, rencontre Anne. Une étrange relation naît entre eux...

Réalisé par

6.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique

La sagesse des crocodiles est le seul film de Po Chih Leong sorti en France. Ce réalisateur formé en Angleterre en a pourtant réalisé une quinzaine, mais surtout à Hong Kong comme Once upon a time in Shangai en 1991, un hommage évident à Coppola et Sergio Leone.

Au milieu d'une filmo composée de gros films d'action violents et de téléfilms, il y a cette pépite de 1998, ce portrait d'un vampire pas comme les autres. Le mot "vampire" n'est d'ailleurs jamais prononcé dans ce thriller fantastique où la survie passe plus par l'amour que par le sang de la victime. Le héros au nom de famille imprononçable - Steven Grlscz - l'explique lui-même à son amante "Je suis une espèce unique, Anne, une créature. Un crocodile. Je suis une aberration."

Dans le rôle de l'aberration, il fallait un acteur subtil et troublant. Po Chih Leong n'aurait pas pu mieux trouver que Jude Law, capable de passer du rôle du gigolo mécano de Intelligente artificielle de Spielberg à celui de jeu vidéo humain dans eXistenZ de David Cronenberg. Dans les bras de ce dandy reptilien, on trouve la singulière Elina Löwensohn, vue dans Amateur de Hal Hartley mais aussi dans des films français comme Mauvais genre de Laurent Bénégui avec Jacques Gamblin.

Contexte

Jude Law

Leong Po-Chih

BIENVENUE À GATTACA DE MIKE NICCOL

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité