LA SYMPHONIE FANTASTIQUE (VERSION RESTAURÉE)

À partir de 2.99 €
Pour Jean Louis Barrault y dirigeant simultanément 3 orchestres symphoniques
Drame - 1942 - France - 95 MIN - VF - Tous publics
La vie amoureuse tourmentée du compositeur et chef d'orchestre Hector Berlioz (1803-1869)

Réalisé par

6.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

« La musique c’est toute ma vie », cette déclaration passionnée lancée par le jeune Hector Berlioz  en plein amphithéâtre d’une fac de médecine donne le la de cette SYMPHONIE FANTASTIQUE dès la première séquence. Le réalisateur Christian-Jaque, qui n’avait pas encore réalisé BOULE DE SUIF ni FANFAN LA TULIPE, met ici en scène une biographie romancée du compositeur auquel Jean-Louis Barrault prête ses traits.

Vie de bohème, amours tourmentées, incompréhension de sa famille et de ses éditeurs… cette évocation dresse un portrait de l’artiste en créateur maudit qui va consacrer son existence à son art.

Tourné en 1941, LA SYMPHONIE FANTASTIQUE compte parmi les réalisations qui ont marqué les esprits pendant cette période de l’Occupation. Une scène, restée fameuse, réunit la crème des   jeunes auteurs des années  1820 dont Victor Hugo, Alexandre Dumas, Prosper Mérimée et ces rebelles prêts à renverser l’ordre établi n’hésitent pas à proclamer : « La France c’est tout ce qui éclaire, tout ce qui rayonne… ». Un discours patriotique enflammé inattendu pour une production de la Continental, une firme dirigée par des Allemands ! Le film a malgré tout était interdit à l’exportation par les autorités occupantes.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Le film marque la rencontre de deux artistes passionnés: le compositeur Beethoven et le réalisateur Abel Gance.

Christian-Jaque

Parce que c'est le meilleur film jamais consacré à un musicien, et que Mozart y est présenté comme un adolescent attardé, mais franchement génial.

LES ENFANTS DU PARADIS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité