LA TEMPÊTE

Bientôt disponible
Parce que le film féminise le personnage principal de Shakespeare en Prospera, bravo Helen Mirren !
Drame - 2010 - Etats-Unis - 110 MIN - Tous publics
Autrefois duchesse de Milan, la sorcière Prospera vit recluse sur une île en compagnie de sa fille unique Miranda. Grâce à la magie, elle est maîtresse d'Ariel, esprit positif de l'air et du souffle de vie, et de Caliban, être négatif symbolisant la terre, la violence et la mort. Avec leur aide, elle va faire subir à des naufragés rersponsables de son exil diverses épreuves.

Réalisé par

4.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Il était une fois Prospero, ancien duc de Milan devenu un sorcier vivant désormais reclus sur une île en compagnie de sa fille unique Miranda. Grâce à ses pouvoirs magiques, il maîtrise les éléments naturels dont Ariel, esprit positif de l’air et du souffle de vie et son opposé Caliban, être négatif symbolisant la terre, la violence et la mort. Avec leur aide, Prospero va faire subir à des naufragés responsables de son exil diverses épreuves. Tel est l’argument de La Tempête, pièce écrite en 1611 par William Shakespeare.

Adaptant  La Tempête après beaucoup d’autres, la scénariste et réalisatrice américaine Julie Taymor a pris la liberté d’en féminiser le personnage principal. Ici, Prospero devient donc Prospera mais le reste demeure inchangé. Et c’est Helen Mirren qui endosse ainsi les habits de cette sorcière pas comme les autres. Par ailleurs, Julie Taymor en 1999 avait déjà porté à l’écran une œuvre du dramaturge élizabéthain : Titus, avec Jessica Lange et Anthony Hopkins dans les rôles principaux.

Pour représenter au cinéma les cinq actes de la tragi-comédie de Shakespeare, Julie Taymor a choisi l’île d’Hawaï comme lieu de tournage. Soit une île volcanique aux paysages désertiques et arides dans lesquels les personnages semblent écrasés par l’adversité. Le tout dans une atmosphère propice à tous les déchaînements naturels. Il ne reste plus qu’à frapper les trois coups !

Tags

Contexte

Helen Mirren

Avec ce film, le cinéaste britannique adapte comme Julia Taymor la pièce écrite par William Shakespeare mais en adoptant un autre titre pour l'occasion.

Julie Taymor

En 1952, Orson Welles donnait sa vision d'une autre pièce de Shakespeare, "Othello"

GOSFORD PARK

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité