LA TOURNéE D'ELVIS

À partir de 7.99 €
Vue imprenable, en 1972, sur une partie de la dernière tournée triomphale d'Elvis Presley à travers les Etats-Unis.
Documentaire - 1972 - Etats-Unis - 90 MIN - VO - Tous publics

En 1969, après le gros creux de carrière qui a suivi son choix de se consacrer uniquement au cinéma, Elvis Presley réenregistre des disques et se remet en route pour une série de concerts à travers les Etats-Unis. Ce documentaire le suit lors d’une quinzaine de dates et nous ouvre les coulisses d’une tournée triomphale et mémorable.

7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Elvis on Tour est le dernier long métrage de cinéma dans lequel apparaît Elvis Presley, sorti aux Etats-Unis le 1er Novembre 1972. Je vous parle d’un temps où les documentaires ne faisaient guère d’entrées. Mais ce ne fut pas le cas de celui-ci, tourné en Metrocolor 2:35 et produit par la MGM, qui, non seulement remboursa, en quelques jours d’exploitation, son budget (dont plus de la moitié était consacré au salaire du King), mais remporta également le Golden Globe du meilleur documentaire.

Elvis Aaron Presley était né le 8 janvier 1935 à East Tupelo, dans l’état du Mississippi. Il est mort à Memphis, Tennessee, le 16 août 1977, dans sa maison forteresse nommée Graceland, à l’âge de 42 ans. Entre temps, celui que l’on surnomma "The King", mais aussi "Elvis the Pelvis" en raison de ses déhanchements très suggestifs (ce qui fit que les caméras de télévision avaient interdiction formelle de le filmer sous la taille !) fut une idole fascinante, l’interprète de chansons telles que "Love me Tender", "Can’t help falling in love" ou "Don’t be cruel", devenues immortelles par sa voix, et l’acteur de 33 films dont Le Rock du bagne.

Dans Elvis on Tour, qui utilise le procédé du split screen, avec parfois trois images différentes et complémentaires de la même séquence, on voit à la fois le King sur scène, et en coulisses, accompagné de ses chanteuses, de son groupe et d’un orchestre conduit par Joe Guercio. On y voit aussi quelques images d’archives en noir et blanc du temps de ses débuts, et un montage hilarant de baisers langoureux issus de ses films de fiction.

Ce long métrage témoigne de la popularité toujours vivace de la star – on y aperçoit de nombreuses jeunes femmes éplorées ou en pamoison - et de sa capacité à renaître de ses cendres, car cette série de concerts, entamée en 1969, arrivait à un moment où Elvis n’était plus du tout au sommet de sa gloire. Or, qu’il soit vêtu des ses costumes à paillettes blancs, rouges ou bleu, sa flamboyance le doit surtout à son énergie, sa voix de velours et son charisme intacts.

Réalisé par deux documentaristes chevronnés, Robert Abel et Pierre Adidge, Elvis on tour bénéficie en outre d’une équipe technique sans faille, avec la participation du chef opérateur Robert C. Thomas, qui signa, entre autres, la lumière de Vol au dessus d’un nid de coucou et de Blade Runner, et aussi l’apport de Martin Scorsese comme superviseur au montage.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Elvis Presley

Robert Abel

LE ROCK DU BAGNE DE RICHARD THORPE (JAILHOUSE ROCK, 1957)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité