Bande Annonce de LA TRAVERSÉE DE LA LOIREDécouvrez la bande Annonce de LA TRAVERSÉE DE LA LOIRE sur FilmoTVhttp://
Jean Gourguet
Alexandre GrecqAnnick BouquetGeneviève KervineHenri VilbertRellysGeorges ChamaratMartine LambertMaryse MartinPierre LarqueyRobert VattierHenri LambertLuce FabioleMag AvrilMarcel PérèsSuzanne Grey

LA TRAVERSÉE DE LA LOIRE

96 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean Gourguet.

Casting : Alexandre Grecq, Annick Bouquet, Geneviève Kervine, Henri Vilbert, Rellys, Georges Chamarat, Martine Lambert, Maryse Martin, Pierre Larquey, Robert Vattier, Henri Lambert, Luce Fabiole, Mag Avril, Marcel Pérès. Suzanne Grey

Synopsis : Juin 1940. C'est la débâcle française devant l'offensive allemande. Au nord de la Loire, les troupes françaises se replient. Des civils désemparés fuient vers le sud. Dans une ferme, Maria, une jeune domestique, est restée avec les bêtes. Un jeune étudiant d'origine polonaise, Eric, puis un couple bourgeois et leur chauffeur arrivent et logent provisoirement dans la ferme. D’autres réfugiés viennent à leur tour, des évadés de prison, quelques braves gens, un couple de petits vieux, une mère blessée et sa jeune enfant. Après beaucoup de méfiance et de disputes, après le décès de la mère, tous s’uniront pour construire un radeau afin de passer la Loire. Eric et Maria, amoureux, restent ensemble, au bord de la berge et regagnent la ferme sous les bombardements.

Scénario : Jean Gourguet, Michelle Gourguet.
Musique : José Cana.
Pays : France
Tags : Drame, Noir blanc et français, Provinces de France, Entre 39 et 45, La France occupée.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Jean Gourguet est l’un de ces artisans méconnus du cinéma français. Son œuvre modeste est diluée par trop de concessions commerciales. Le mélodrame et le cinéma polisson, qu’il a largement exploités dans les années 50, nous font presque oublier que l’auteur de Maternité Clandestine et autres Premiers outrages fut un cinéaste sensible, intéressé par l’approche sociale des sujets, et d’une simplicité souvent exemplaire.

Ces qualités sont réunies dans son ultime film, La traversée de la loire, réalisé en 1961. Gourguet s’inspire d’une période sombre qu’il a lui-même connue, mêlant à sa fiction quelques images d’archives militaires. L’action se déroule en juin 1940 et décrit la ruée vers le Sud de civils désemparés fuyant l’avancée allemande et se retrouvant bloqués au bord de la Loire. Dans le décor d’une ferme abandonnée, sa caméra laisse vivre avec légèreté des personnages très différents, sans jamais céder au manichéisme et à la complaisance. L’égoïsme, la survie, la générosité dans l’adversité sont décrits sans emphase.

Le cinéaste s’efface derrière les comédiens, qu’il dirige avec précision. Le cabotinage est banni au profit d’un naturel émouvant. Même s’il nous réserve un finale lyrique inattendu, c’est ce naturalisme attentionné qui est la marque la plus significative du cinéaste. On peut le déceler dès 1928, dans son premier film tourné sur le vif, en extérieurs, L’effet d'un rayon de soleil sur Paris par un beau dimanche. Nous vous proposons aussi ce court métrage en bonus, documentaire romancé inestimable sur Paris et ses environs, dont le modernisme l’a rapproché des tentatives similaires de Marcel Carné.

Producteur et réalisateur, écrivant avec sa femme Michelle ses propres scénarios, réunissant une équipe fidèle de techniciens et de comédiens, Jean Gourguet développe un cinéma artisanal dont La traversée de la loire a toute les caractéristiques. Tourné en 25 jours, en décors naturels, par souci d’économie, son film refuse aussi la contrainte majeure du cinéma commercial de l’époque, le star-system.

Il renoue ainsi avec les drames minimalistes qu’il avait tournés dans le Nord juste après guerre, comme Les orphelins de Saint-Vaast. Certains critiques évoquent à leur sujet l’âpreté du néoréalisme et un intérêt documentaire. Gourguet aime aussi le mélange des genres, pratiquant ici un équilibre subtil entre le drame et la comédie, brocardant comme à son habitude la bourgeoisie arriviste. Malgré sa vision un peu idéaliste des petites gens, il évite pourtant la caricature qui sévissait dans ses comédies sexy. Autre thème primordial de son cinéma : l’amour impossible, qui trouve ici son illustration la plus dramatiquement lyrique.

Succédant aux bruyantes Frangines, typiques de son cinéma interdit aux mineurs, cette modeste Traversée de la loire sera un échec public dont Gourguet ne se remettra pas. Il se retire et devient exploitant, dirigeant le cinéma parisien l’Escurial où il aimait programmer La religieuse de Rivette et des films muets à la bonne vitesse de projection.

le contexte
A voir également
Affiche du film LE SAUVEUR

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film AU SOLEIL DE MARSEILLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ARMÉE DES OMBRES (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film WENT THE DAY WELL ?

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés