Bande Annonce de LA VICTOIRE EN CHANTANTDécouvrez la bande Annonce de LA VICTOIRE EN CHANTANT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5256/fond/5256_w_500.jpg
Jean-Jacques Annaud
Catherine RouvelDora DollJacques DufilhoJacques SpiesserJean CarmetBenjamin Memel AtchoryClaude LegrosJacques MonnetMaurice BarrierPeter BerlingJean-François N'GuessanMahus Beugre BoignanT. Kouao

LA VICTOIRE EN CHANTANT

95 mn

Note de SensCritique :

6.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Jacques Annaud.

Casting : Catherine Rouvel, Dora Doll, Jacques Dufilho, Jacques Spiesser, Jean Carmet, Benjamin Memel Atchory, Claude Legros, Jacques Monnet, Maurice Barrier, Peter Berling, Jean-François N'Guessan, Mahus Beugre Boignan. T. Kouao

Synopsis : Dans les derniers mois de l'année 1914, au fin fond de l'Afrique deux postes frontières français et allemand trompent courtoisement leur ennui. Les blancs de toute façon fréquentent les blancs et toisent les noirs. Jusqu'au jour où éclate la nouvelle venue d'Europe : la guerre est déclarée ! Tout à coup les toupes coloniales ont de quoi tromper leur ennui. Le tirailleur local est enrôlé et pourquoi ne pas creuser des tranchées, tiens?

Scénario : Georges Conchon, Jean-Jacques Annaud.
Musique : Pierre Bachelet.
Pays : France
Tags : Guerre / Western, Visions de la Première Guerre mondiale.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Dans un endroit perdu de l’Afrique équatoriale en 1915, un poste frontière français cohabite gentiment avec son homologue allemand. Jusqu’au jour où la nouvelle tombe que les deux pays s’affrontent depuis cinq mois dans l’Europe lointaine.

C’est le début d’une fable sur le nationalisme et le colonialisme où l’autochtone joue un rôle de figurant. Premier film de Jean-Jacques Annaud, sorti en 1976, La victoire en chantant permet à un trio de gueules du cinéma français de montrer toute l'étendue de leur savoir-faire : Jean Carmet en sergent matois, Jacques Dufilho en épicier et Jacques Spiesser en jeune géographe.

Et voici la tragi-comédie d’une petite guéguerre coloniale.

Depuis l’affaire de Fachoda les combats africains de l’armée française ont toujours un petit côté dérisoire. L’écrivain Georges Conchon en a saisi toute l’essence, lui qui travailla pour l’administration française et notamment sur le continent noir. C’est lui qui signe le scénario avec la même verve désabusée que dans son roman L’état sauvage dont Francis Girod fera un film.

La victoire en chantant est le premier long métrage de Jean-Jacques Annaud cinéaste de 33 ans alors connu comme réalisateur de spots publicitaires. Il tourna intégralement en Afrique, dans le nord de la Côte d’Ivoire, trois mois durant au début de l’année 1976. Le film connut deux sorties. La première en septembre 1976 qui se traduisit par un bide complet. Puis le film traversa l’Atlantique et obtint l’oscar du meilleur film étranger sous le titre de Black and white in colour.

L’anecdote veut que le producteur suisse alla chercher l’oscar car les américains pensaient que Annaud était noir. Toujours est-il qu’on ressortit l’œuvre en 1977 sous un nouveau titre, traduit littéralement de l’anglais : Noir et blanc en couleurs. Il n’eut pas beaucoup plus de succès. Mais il a gardé chez les cinéphiles une forte réputation. Cette victoire à la Pyrrhus permit à Jean-Jacques Annaud d’enchaîner sur Coup de tête avec Patrick Dewaere. La liberté guidait ses pas.

La guerre en palanquin

Une critique drôle et féroce du colonialisme. Les personnages sont remarquablement écrits et interprétés. On retrouve la vieille culotte de peau qui trouve là l'occasion de briller et de jouer les défenseurs de la patrie, les commerçants stupides, envieux, radins, l'intello ...

Lire la suite
8
-Marc-

Le meilleur Annaud que j'ai vu

ça dézingue à tout va la France coloniale, j'aime beaucoup. Des colons français imbéciles apprennent avec trois ans de retard que la guerre de 14-18 a éclaté et décident d'aller faire la peau aux trois Allemands qui habitent à quelques kilomètres plus loin et sont habituellement ...

Lire la suite
9
zardoz6704

Jean-Jacques Annaud signe ici un très beau film antocolonialiste et antimilitariste même si le réalisateur aurait pu aller un peu loin dans la critique. Les lenteurs qu'on le retrouve ici ou là sont effacés par la qualité du jeu des acteurs, Jean Carmet le premier. Ignoré ...

Lire la suite
7
guillaume-b
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Un film poignant sur le bilan de la guerre 14 quand il s'agit d'exhumer les souvenirs des morts, d'identifier les victimes par leurs objets afin de garder vivant leur mémoire. Une des oeuvres marquantes de Tavernier avec un autre film sur les conséquences de la première guerre mondiale: "Capitaine Conan".
  • Egalement realisé par
    Jean-Jacques Annaud
  • Dans le même genre
    Une autre variation tragicomique, cette fois côté italien, sur l'absurdité de la première guerre mondiale. Deux pieds nickelés, tout sauf patriotes, s'y retrouvent embringués et font tout pour y échapper. Avec les grands Alberto Sordi et Vittorio Gassman.
A voir également
Affiche du film LE GRAND BLOND AVEC UNE CHAUSSURE NOIRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE RETOUR DU GRAND BLOND

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film STALINGRAD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MÉMOIRES DE JEUNESSE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés