LAISSEZ-PASSER

Bientôt disponible
Parce qu'on aime l'Histoire du cinéma avec un grand H
Drame - 2002 - France|Espagne - Tous publics
A Paris, le 3 mars 1942, sous l'Occupation allemande, deux hommes voient leurs destins se croiser et s'entremêler.
D'un côté, Jean Devaivre, un assistant-metteur en scène, trouve le moyen de camoufler ses activités clandestines de résistant en travaillant pour la Continental, une firme cinématographique allemande dirigée par le Docteur Greven et qui produit des films français depuis...

Réalisé par

6.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Patrick Fabre
Patrick Fabre
CHRONIQUEUR

S’il est un cinéaste français qui est particulièrement cinéphile, c’est bien Bertrand Tavernier. N’est-il pas le réalisateur de Voyage à travers le cinéma français, film documentaire devenu justement une série sur notre cinéma ? Un cinéma dont il a déjà filmé une des histoires dans Laissez-Passer.

Celle de deux hommes à Paris sous l'Occupation allemande, dont les destins se croisent et s’entremêlent : le premier est Jean Devaivre, alors assistant-metteur en scène, qui a trouvé le moyen de camoufler ses activités clandestines de résistant en travaillant pour la firme allemande la Continental. Le second, c’est Jean Aurenche, scénariste et poète, qui refuse de travailler pour les Allemands.

Le premier est interprété par Jacques Gamblin, ce qui lui a valu un prix d’interprétation à Berlin, et le second par Denis Podalydès. Mais ce ne sont pas les seuls à personnifier d’illustres cinéastes français dans ce film. Il y a également Ged Marlon qui joue Jean-Paul Le Chanois, Philippe Morier-Genoud qui est Maurice Tourneur et Laurent Schilling, Charles Spaak. Un vrai film d’amoureux du cinéma.

Le contexte

Jacques Gamblin

Un film tourné sous l'Occupation

Bertrand Tavernier

Le théâtre sous l'Occupation

LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS