Bande Annonce de LANCELOTDécouvrez la bande Annonce de LANCELOT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1977/fond/1977_w_500.jpg
Jerry Zucker
Julia OrmondRichard GereBen CrossSean ConneryJohn Gielgud

LANCELOT

134 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jerry Zucker.

Casting : Julia Ormond, Richard Gere, Ben Cross, Sean Connery. John Gielgud

Synopsis : Lancelot n’est pas encore chevalier, mais il manie bien l’épée. Il en profite pour sauver la belle princesse Guinevere dont il tombe illico amoureux. Mais ils ne vont pas se marier et avoir beaucoup d’enfants car la belle est fiancée au roi Arthur. Du coup, pour patienter, Lancelot vient s’asseoir autour de la Table ronde pour aller casser la vilaine figure du prince Malagant.

Scénario : William Nicholson.
Musique : Jerry Goldsmith.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Politique / Histoire.

Film pas encore disponible
La légende du roi Arthur, Sean Connery, un des scénaristes de Gladiator, Ben Cross, la frêle Julia Ormond... a priori, on fait le déplacement. Eh bien vous ne serez pas déçus du voyage! Car disons-le tout net, Lancelot, le Premier Chevalier, est un film ex-cep-tion-nel. Pas tellement pour les raisons qu’on vient d’évoquer, ni même parce qu’il serait particulièrement mauvais, mais parce qu’il y a là un spectacle inégalable. Et ce spectacle tient en 2 mots: Richard Gere. Ca tombe plutôt bien, c’est lui le héros du film.

Car ce personnage de Lancelot, c’est à peu près TOUT ce qu’il n’est pas: lui, un Anglais?, non madame, il garde son accent américain à couper à la tronçonneuse et qui fait quand même hausser le sourcil dans ces campagnes médiévales (vous me direz : en VF on s’en fout); alors lui, amoureux éconduit ? mais non, en tout cas pas après American Gigolo et Pretty Woman; alors personnage  moyenâgeux peut-être? mais pas du tout, il est toujours cool, l’air de sortir de sa loge, avec sa toge bien repassée. Qu’est-ce qui reste alors, acteur expressif? Non bien sûr.

En même temps, c’est précisément là que réside toute la saveur du film: qu’il traverse un combat, une scène d’amour ou un serment d’honneur, Richard donne toujours la même impression, celle de planquer un chewing gum au fond de sa bouche. Avec un je-m’en-foutisme d’autant plus fascinant qu’il est peut-être feint, et qui lui fait regarder hommes, femmes et chevaux avec exactement le même regard de merlan cru. Oui, Richard Gere est un bien acteur surnaturel. C’est-à-dire qu’il prend le naturel... et il s’asseoit dessus.
Il est donc grand temps de faire les présentations:
Alors voilà, Sean Connery, roi Arthur, 65 ans au moment des faits, James Bond, Indiana Jones, Le nom de la Rose, La Rose et la Flèche, Highlander, Zardoz, tout le tralala...
Richard Gere, Lancelot, 45 ans au moment des faits. 17 ans depuis Les Moissons du ciel; 15 depuis American Gigolo; 13 depuis Officier et Gentleman; 5 depuis Affaires Privées et Pretty Woman.
Et puis Julia Ormond, Guenièvre ou Guinevere, 30 ans alors. Les Américains l’adorent parce qu’elle retient tellement bien ses larmes. D’ailleurs elle est Anglaise. Elle sort de Légendes d’automne où elle a fricoté avec Brad Pitt et va enchaîner avec le remake de Sabrina, dans le rôle d’Audrey Hepburn. Autant de films que tout le monde a oubliés mais qui représentent pourtant le pinacle de sa carrière. Jusqu’à ce Barbier de Sibérie en 98, meringue faramineuse de Nikita Mikhalkov qui se prenait à l’époque pour le nouveau Dr Jivago et qui a renvoyé tout le monde à la télé.
Ah, et puis Ben Cross, prince Malagant, 47 ans à l’époque. Révélé en jeune athlète juif dans Les Chariots de feu; specialisé depuis dans les rôles de tortionnaires.

Mais il reste à introduire le principal responsable de cette affaire: Jerry Zucker, impayable Z de la fameuse bande des 3; avec son frère David et Jim Abrahams, ils ont formé le ZAZ, trio inspirateur chez nous des oeuvres complètes des Nuls, et notoirement responsable de monuments édifiés à la gloire des hommes, et surtout de leurs bêtes, qui s’appellent encore volontiers Y a-t-il un pilote dans l’avion?, Top Secret ou Y a-t-il un flic pour sauver la reine?

Or Jerry Zucker n’a pas eu de chance: en 1990, il a connu le succès. Tout seul, avec un mélo dramatique sur la vie, la mort et la poterie. Le film s’appelait Ghost, avec Demi Moore, Patrick Swayze et Whoopi Goldberg, et resta longtemps comme le 4e plus gros succès du box office américain. C’est ainsi que Zucker crut qu’il était devenu réalisateur et qu’il pouvait se frotter impunément aux chevaliers de la Table Ronde.

Une Table autour de laquelle il est temps de s’assoir pour se souvenir des bons moments de ciné qu’elle a inspirés à d’autres. A John Boorman bien sûr, pour son Excalibur; mais aussi à Robert Bresson et Lancelot du lac, aux Monty Python et Sacré Graal, à Eric Rohmer et Perceval le Gallois, à Joshua Logan et Camelot, sans oublier Richard Thorpe et ses Chevaliers de la Table Ronde.
A voir également
Affiche du film L ÉTRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CHE 1ERE PARTIE L ARGENTIN

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film TOUT POUR ÊTRE HEUREUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RATCHET & CLANK

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GODS OF EGYPT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRUTH : LE PRIX DE LA VERITE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BATMAN VS SUPERMAN: L AUBE DE LA JUSTICE (ULTIMATE EDITION)

à partir de

13.99
 
Affiche du film FIVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés