LARRY LE LIQUIDATEUR

Bientôt disponible
Parce que c'est l'avant dernier film de Gregory peck (dans un petit rôle)
Comédie - 1991 - Etats-Unis - 103 MIN - Tous publics

Parce que l’entreprise de Andrew est prospère, Larry, un spéculateur de Wall Street agressif et trés doué dans son métier, s’y intéresse de près, afin de la démembrer pour la revendre. Il trouve alors sur son chemin la propre fille d’Andrew, une avocate belle et brillante, décidée à le stopper. Ils sont chacun attirés l’un par l’autre, mais sans oublier un instant leurs propres intérêts.

Réalisé par

6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Pierre-Simon Gutman
Pierre-Simon Gutman
CHRONIQUEUR

En adaptant la pièce de Jerry Steiner Other People’s money, le cinéaste vétéran d’Hollywood Norman Jewison se place dans l’héritage du film d’Oliver Stone, Wall Street. C’est en effet avec ce long métrage que le cinéma américain a dénoncé la mainmise de la finance sur l’économie du pays dans les années 1980.

Là est tout le sujet de Larry le liquidateur, qui oppose un pur spéculateur, incarné par Danny De Vito, à un entrepreneur, représentant du capitalisme à l’ancienne, incarné par la légende du vieil Hollywood Gregory Peck. Le récit pimente un peu cet affrontement en ajoutant une dimension romantique, à travers le flirt entre le personnage joué par De Vito et une avocate brillante, belle et piquante, qui n’est autre que la fille, à l’écran, de Peck.

Larry le liquidateur retrouve ainsi, dans le duel mâtiné de séduction entre deux êtres que tout oppose, les recettes de la comédie hollywoodienne classique. C’est toute l’idée du film, qui tente un croisement entre l’héritage du Wall Street de Stone et les œuvres sociales plus optimistes de Franck Capra. Un rapprochement des styles et des époques, parfaitement symbolisé par celui entre le vieux cow-boy Gregory Peck et la star comique Danny De Vito.

Le contexte

Danny de Vito

Parce que ce film d'Oliver Stone demeure le mètre-étalon des oeuvres sur la finance dans les années 80/90.

Norman Jewison

Parce que avec ce film, Norman Jewison poussait à la perfection le style de comédie romantique, et dramatique, également au coeur de Larry le liquidateur.

BALANCE MAMAN HORS DU TRAIN

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS