LE BATEAU

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Politique / Histoire - 1982 - Allemagne - 200 MIN - VM - HD - Tous publics

En 1941, les (très) jeunes matelots et les officiers d’un sous-marin allemand basé au large de La Rochelle, fêtent leur prochain départ pour les sombres et froides profondeurs de l’Océan Atlantique. Malgré l’incertitude et la peur du danger, la vie, à bord, s’organise. Torpillant nombre de navires ennemis, l’équipage doit aussi essuyer les attaques de la flotte et ...

Réalisé par

7.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Le Bateau est un film de guerre adapté d'un livre du même nom signé Lothar-Günther Buchheim. L'histoire, romancée, est celle du sous-marin allemand U-96 et de son équipage durant la Seconde Guerre mondiale. Equipage dont nous faisons la connaissance alors qu’il festoie avant de prendre la mer et dont nous partageons ensuite toutes les angoisses, les moments d’exaltation et les phases de déprime pendant leur mission qui dure plusieurs mois et dont rien ne dit qu’elle ne se soldera pas par la destruction du bâtiment par un destroyer ennemi. Nous sommes d’ailleurs prévenus avant même que le film commence : sur 40 000 sous-mariniers allemands, 30 000 sont morts en mission…

Le Bateau a connu un vrai succès populaire lors de sa sortie sur sa terre de production. La façon dont il parlait de la dernière guerre avait manifestement touché les Allemands. A tel point que la version cinéma de 2h29, celle que vous allez voir, a rapidement été doublée par une version télé de 5h, diffusée en trois puis en six épisodes. Avant que ne vienne s’ajouter dix ans plus tard une director’s cut de 3h29, qui combine les séquences d'action vues dans le long métrage avec des scènes plus centrées sur les personnages contenues dans la mini-série, puis en 2004 une version longue, très longue même, de 4h42.

Mais Le Bateau n’est pas un film comme un autre. Il a couté très cher, se targuant d’une attention méticuleuse apportée aux détails. Nous vivons au milieu des marins et partageons leurs émotions. A commencer par une angoisse récurrente… Celle de la noyade si le bâtiment devait être coulé. Claustrophobe et dispenseur d’une angoisse sourde, le film s’inscrit sans forcer parmi les meilleurs plaçant un sous-marin au cœur de l’intrigue, tels Kursk, À la poursuite d'Octobre rouge, 20 000 lieues sous les mers, USS Alabama. Sans oublier le récent Chant du loup.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Wolfgang Petersen

UNE SAISON BLANCHE ET SÈCHE (1989)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS