LE BON ET LES MÉCHANTS

À partir de 9.99 €
Parce que le film est aussi un cnat d'amour aux tractions avants
Aventure / Action - 1976 - France - 117 MIN - VF - HD - Tous publics

Paris, 1935. Inséparables amis, Jacques et Simon sont deux petits voyous, accessoirement mécaniciens dans un garage fréquenté par Henri Lafont, truand au service de la Gestapo. Après avoir fait la connaissance de Lola, une prostituée dont il tombe amoureux, Jacques vole une traction avant et entraîne Simon dans une série de hold-up. L’inspecteur Deschamps, qui a épousé Dominique, la fille de son supérieur, se lance à leurs trousses...

Réalisé par

6.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique

Claude Lelouch est très en forme au milieu des années 1970. Quatre mois après la sortie du Chat et la Souris, avec Michèle Morgan et Serge Reggiani, et neuf mois avant Si c’était à refaire, avec Catherine Deneuve et Anouk Aimée, le jeune homme – il n’a pas encore 40 ans – présente le Bon et les méchants qui, de 1935 à la Libération, dresse, en couleur sépia, le portrait d’une époque troublée, au point de ne plus y voir très clair entre voyous, policiers, résistants et collabos.

Sur une musique du fidèle Francis Lai – que l’on aperçoit derrière son accordéon –, Claude Lelouch dirige, pour la première fois, Jacques Dutronc et, presque pour la première fois aussi, Jacques Villeret, puisqu’il avait fait une très brève apparition, deux ans plus tôt, en unique spectateur – déçu et antiraciste – d’un film tourné par André Dussollier, dans Toute une vie. Les deux Jacques sont, ici, à la fois, des mécanos et des petits truands, prénommés Jacques et Simon, qui frayent avec un grand truand de l’époque nommé Henri Lafont, personnage historique de sinistre mémoire.

Dans le rôle de l’inspecteur Deschamps, vous reconnaîtrez Bruno Cremer, que l’on venait d’apercevoir en journaliste communiste dans Section Spéciale, le film de Costa-Gavras consacré à un autre aspect de la même période, mais qui venait d’être, aussi, l’ange gardien de Charlotte Rampling dans la Chair de l’Orchidée, de Patrice Chéreau, d’après James Hadley Chase.

Face à ces trois hommes, deux femmes. Lola, la prostituée, alias Marlène Jobert, amoureuse de Jacques, et Dominique, alias Brigitte Fossey, l’épouse de l’inspecteur Deschamps ainsi que la fille du commissaire Blanchot, alias Alain Mottet, et de sa femme, dont Lelouch confiat le rôle à Marie Déa. Oui, oui, Marie Déa, la fille de Fernand Ledoux dans les Visiteurs du soir, que Marcel Carné avait tourné durant l’été 1942. A leurs côtés, entre Paris et Vichy, apprêtez-vous à retrouver, également, Jean-Pierre Kalfon – c’est lui Henri Lafont – Valérie Lagrange, Philippe Léotard, Serge Reggiani ainsi qu’Etienne Chicot, Michel Peyrelon, José Luis de Villalonga et la voix, si radiophonique, de Gérard Sire.

Voici donc Le Bon et les méchants, qu’en 1977, les tous jeunes Césars du cinéma français – ils n’avaient que deux ans – distinguèrent en sélectionnant Brigitte Fossey dans la catégorie du Meilleur second rôle féminin, finalement remporté par Marie-France Pisier pour Barocco, d’André Téchiné.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Même réal

Contexte

Résistance, collaboration, amour et trahison. Egalement avec Serge Reggiani.

Claude Lelouch

Petit voyou aux ordres de l’occupant, Yvon est amoureux de Stella, comme Jacques de Lola. Trafic, amour et trahison.

VAN GOGH (1991)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec l'offre d'abonnement VOD illimité FilmoTV, voir vos films à domicile est simple comme bonjour ! FilmoTV, une offre multisupports : PC classique, application smartphones Android, iPhone et tablettes tactiles, service dédié au câble, télévisions connectées, choisissez votre support préféré ! Profitez de vos films de science-fiction par abonnement vidéo à la demande à petit prix ou de vos films d'espionnage à visionner en téléchargement légal. Pour cela consultez les pages mode d'emploi et comment s'abonner.