LE CHEVALIER BLANC

Bientôt disponible
Parce que le film, ignoré même des spécialistes, transpose les Niebelungen de façon étrange, et en tout cas en italien.
Politique / Histoire - 1960 - Italie - 97 MIN - Tous publics
Mime, un forgeron ermite, recueille les dernières volontés d’une femme mourante qui lui confie son nouveau né Siegfired. Il est élevé par le vieillard retors dans le but secret de tuer le dragon Fafnir, gardien du trésor des Nibelungen, Venu à bout de la créature grâce à l’épée de son père, un fier guerrier du nom de Sigmund, Siegfried se baigne dans le sang du dragon qui a la vertu de rendre invincible. Siegfried, ayant déjoué le traquenard de Mime, riche du trésor et quasiment invincible, se rend au château de Worm où vit, dit-on, la plus belle des femmes, Krimhilde, sœur du roi Gunther.

Réalisé par

3.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Christophe Lemaire

Héros légendaire de la mythologie nordique,  l’aventurier Siegfried est  le principal protagoniste de la saga des Niebelungen écrite en Autriche au 13e siècle sous la forme de 39 chants immortalisés par le musicien Richard Wagner et dont s’inspira Tolkien pour écrire sa saga du Seigneur des anneaux

Les Niebelungen fut adapté plusieurs fois au cinéma. Notamment par Fritz Lang en 1924 dans un splendide film muet en deux parties,  puis, en 1967, par Harald Reinl dans une autre saga en deux temps avec, dans le rôle de Siegfried, un certain Uwe Beyer, ex champion olympique allemand du lancer de marteau !  Beaucoup moins connue est la version de 1957 signée Giacomo Gentilomo  que nous vous proposons maintenant. Comme dans le scénario que Thea Von Harbou écrivit pour la version de Fritz Lang, le valeureux prince Siegfried part donc à la recherche du trésor des Nibelungen tout en  combattant en chemin un redoutable dragon.
Dans la foulée, il se rend dans un  château afin de gagner l’amour de la sœur du roi des Burgondes… 

Le chevalier blanc navigue ainsi  entre deux genres qui deviendront très prisés dans le cinéma populaire italien des années 60 : le péplum et l’aventure médiévale. Même s’il a pris avec le temps une certaine patine kitsch involontairement poétique, ce Chevalier Blanc reste un témoignage nostalgique d’un cinéma populaire européen aujourd’hui disparu.

Contexte

Ilaria Occhini

Giacomo Gentilomo

DEUX HOMMES DANS LA VILLE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité