Bande Annonce de LE CHRIST S'EST ARRÊTÉ À EBOLIDécouvrez la bande Annonce de LE CHRIST S'EST ARRÊTÉ À EBOLI sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5417/fond/5417_w_500.jpg
Francesco Rosi
Alain CunyFrançois SimonGian Maria VolontèIrène PapasLea Massari

LE CHRIST S'EST ARRÊTÉ À EBOLI

146 mn

Note de SensCritique :

7.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Francesco Rosi.

Casting : Alain Cuny, François Simon, Gian Maria Volontè, Irène Papas. Lea Massari

Synopsis : Carlo Levi, un médecin également peintre, est exilé pour ses écrits antifascistes dans une province aride du Sud de l'Italie. Il découvre une population coupée du reste du pays, ne connaissant pas le progrès. Il va apprendre à connaître ces gens et à les aimer.

Scénario : Francesco Rosi, Raffaele La Capria, Tonino Guerra.
Musique : Piers Piccioni.
Pays : Italie
Tags : Drame, Entre deux guerres, Peuples et prolétaires, La politique italienne, Produit par Toscan, AUTOUR DE.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Le Christ s'est arrêté à Eboli. Le titre est accrocheur et mystérieux. Qui y a-t-il au delà de cette ville du Sud de L'Italie et qu'est ce qui fait que même le Christ ne voulut pas aller plus loin ?  Ce titre métaphorique donne finalement la réponse : au delà il n'y a rien. Enfin si, il y a des gens, des paysans le plus souvent, mais vivant dans la pauvreté et la précarité. Personne ne se préoccupe de leur sort, surtout pas le gouvernement fasciste des années 30, époque à laquelle se déroule l'action du récit. Au-delà d'Eboli c'est encore l'Italie, et pourtant, on a l'impression d'être projeté dans un autre monde, un monde oublié du progrès, un monde qui semble être resté à l'époque moyenâgeuse, et perçu à ce titre comme une prison à ciel ouvert par les gouvernants qui y envoient leurs opposants.

Cette découverte de ce monde oublié, le médecin Carlo Levi, incarné à l'écran par le grand Gian-Maria Volonté, l'a vraiment connu. A cause de ses écrits antifascistes, il est exilé de force dans une région aride du sud de l'Italie où il doit soigner une population décimée par la maladie et notamment la malaria. Il s'attache à ces gens que le reste de l'Italie ignore et devient une figure locale reconnue. Lorsque son exil s'achève,  il honore la promesse qu'il avait faite à la population locale, faire connaître leur existence. Il rédige un livre intitulé Le Christ s'est arrêté à Eboli dans lequel il relate cette expérience qui aura changé sa vie. Le livre bouleverse l'Italie. Mais la qualité littéraire du texte fait que son roman aura un retentissement mondial, et le livre sera traduit dans plus de 35 langues.

Adapter ce roman représentait une gageure certaine. Mélange d'impressions personnelles, de réflexions sur le monde, de descriptions quasi journalistiques, ce n'est pas à proprement parler une œuvre narrative, plutôt une sorte de journal intime. Il fallait tout le talent de Francesco Rosi pour parvenir à retranscrire à l'écran l'ouvrage. Sans doute le cinéaste voyait il dans ce médecin qui était aussi artiste, puisqu'il écrivait et peignait, une sorte d'alter ego, lui réalisateur de film toujours préoccuper à montrer la vie de l'Italie et à dénoncer les injustices qui rongent son pays.

La scène qui ouvre le film est très belle : Gian Maria Volonté qui incarne Carlo Levi, âgé, est au milieu de plusieurs dizaines de peintures, il échange des regards avec les sujets qu'il a peint, une petite fille, des paysans, avant que ce moment en suspension ne le pousse à se replonger dans ses souvenirs. Les peintures que l'on voit à l'écran sont vraiment de la main de Levi. Carlo Levi fut un homme aux talents multiples et aux engagements humanistes. Venant d'une famille bourgeoise turinoise, il obtient très jeune son diplôme de médecin, à l'âge de 22 ans, mais n'exerce pas, préférant se consacrer à sa passion, la peinture, pour lequel il est déjà reconnu, participant à plusieurs expositions, notamment en France. Parallèlement, il s'implique dans des mouvements anti fascistes et rédige des articles qui font qu'il est rapidement fiché par les autorités en place. Plusieurs fois arrêtés, il est exilé en 1935. Après la guerre il continuera à peindre et il est l'auteur de plus de 800 toiles. Il se lancera plus tardivement en politique et sera même sénateur dans les dernières années de sa vie.

On aura pu reconnaitre dans rôle de Rotunno, le colocataire si l'on peut dire de Carlo Levi, le grand acteur français Alain Cuny. Si Cuny s'est fait connaître en France sur les planches et au cinéma dans quelques grands rôles, dont celui des Visiteurs du Soir, il partage sa carrière au cinéma avec l'Italie dès 1950, année durant laquelle il tourne Le Christ interdit, déjà une histoire de Christ ! Il travaille ensuite aussi bien pour Fellini dans La Dolce vita, Antonioni dans La dame sans camélia ou Marco Ferreri dans L'audience et Touche pas à la femme blanche. Avant Le christ s'est arrêté à Eboli, il avait déjà tourné à deux reprises avec Rosi, dans Les hommes contre en 1970 et Cadavre exquis en 1975.

Le cinéma italien fut reconnu pour le néoréalisme, un style de cinéma mélangeant documentaire, fiction, et s'attachant en général à montrer la vie des couches sociales les plus pauvres. Le Christ s'est arrêté à Eboli pourrait de prime abord être inclus dans ce mouvement tant il semble correspondre aux caractéristiques précitées. Et pourtant il en s'éloigne considérablement. Francesco Rosi, à la sortie du film, se félicitait de n'avoir pas pu faire aboutir son film dans les années 60 comme il l'espérait au départ, car il aurait craint, rétrospectivement, d'être trop influencé par ce style néoréaliste qui avait alors cours. Le film cherche moins à décrire la pauvreté de la population qu'à montrer la confrontation entre un intellectuel bourgeois et ces paysans coupés du monde. C'est l'articulation entre ces deux modes de vie qui intéresse Rosi et fait de son film une méditation intemporelle sur la place des hommes dans le monde.

Une bonne adaptation

Je viens de finir le roman, je voulais voir le film. Pour ceux qui ne connaissent pas, "Le Christ s'est arrêté à Eboli" est inspiré d'un roman autobiographique de Carlo Levi qui raconte son confinement, pendant plus d'un an, dans un petit village de Basilicate, en 1935, alors ...

Lire la suite
8
zardoz6704

Le Christ s'est arrêté à Eboli (Cristo si è fermato a Eboli) est un très beau film franco-italien réalisé par Francesco Rosi, coécrit par Tonino Guerra et Raffaele La Capria inspiré du roman autobiographique de Carlo Levi... qui raconte la vie d'un médecin et écrivain ...

Lire la suite
8
Eric31
le contexte
  • Egalement interprété par
    Gian Maria Volontè
  • Pas si éloigné
    Cette fois ci, ce sont de jeunes juifs aisés qui semblent être coupés de la réalité italienne... ils jouent au tennis, s'amusent, s'aiment, pendant ce temps, le gouvernement fasciste prend des mesures de plus en discriminatoires à l'égard de leur communauté.
  • Egalement realisé par
    Francesco Rosi
  • Dans le même genre
    Theo Angelopoulos filme l'errance d'un homme seul, un cinéaste, à la recherche de bobines de films perdues. Il va errer dans l'ex-Yougoslavie décimée par la guerre. Une méditation sur le devenir du monde vu par un intellectuel en errance.
A voir également
Affiche du film LE SILENCIEUX

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES AMANTS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film IDENTIFICATION D UNE FEMME
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film FANNY ET ALEXANDRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés