LE CIMETIèRE DE LA MORALE

Bientôt disponible
Parce que le film, nihiliste et énergique, est tiré d'une histoire authentique
Policier / Suspense - 1980 - Japon - 94 MIN - interdit aux moins de 16 ans

Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon n’est plus qu’un champ de ruines. Rikio Ishikawa, soldat récemment démobilisé, rejoint un gang de yakuzas. Il se fait remarquer par son respect à la lettre du code de l’honneur et l’extrême violence avec laquelle il résout tous les problèmes.

Réalisé par

7.4 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon n’est plus qu’un champ de ruines. Rikio Ishikawa, soldat récemment démobilisé, rejoint un gang de yakuzas. Il se fait remarquer par son respect à la lettre du code de l’honneur et l’extrême violence avec laquelle il résout tous les problèmes.

Les temps changent : les Yakuzas s’allient avec des hommes politiques véreux pour étendre leur pouvoir. Les méthodes brutales d’Ishikawa deviennent mal vues par ses chefs qui veulent se débarrasser de leur mauvaise image de mafieux.

Il devient l’homme à abattre.

Le contexte

Réalisé 10 avant Le Cimetière de la morale, ce film donne une vision héroïque du Yakuza. Le film de Fukasaku fait exactement le contraire mais conserve le même acteur.

Kinji Fukasaku

Takeshi Kitano décrit avec une violence inouïe le monde des gangsters japonais. Tous ses "héros" sont aussi corrompus qu'abrutis.

ANIKI, MON FRÈRE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS