LE COEUR EST UN CHASSEUR SOLITAIRE

Bientôt disponible
Parce que Sondra Locke, future compagne et interprète de Clint Eastwood, y débute
Drame - 1969 - Etats-Unis - 120 MIN - Tous publics

Alors que son ami Spiros Antonapoulos, un adolescent sourd-muet, obèse et attardé mental est enfermé dans un hôpital psychiatrique, John Singer, un graveur en orfèvrerie, également, sourd-muet, décide de louer une chambre à côté de l’établissement, chez une famille très modeste. Son arrivée sera assez mal vécue par Mike, 14 ans, la fille aînée de la famille qui mettra un certain temps avant de l’accepter...

Réalisé par

6.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Lorsque le Cœur est un chasseur solitaire, le premier roman de la jeune Carson McCullers, parut en France en 1947 – sept ans après l’édition américaine –, son traducteur, l’écrivain et philosophe suisse Denis de Rougemont, assurait dans sa préface que jamais un livre aussi touffu et, pourtant, aussi dépourvu d’intrigue ne pourrait, un jour, devenir un film.

Raté ! Au milieu des années 1960 – après un premier projet avec Montgomery Clift, finalement abandonné –, le scénariste américain Thomas C. Ryan, qui venait de travailler avec Otto Preminger sur le script de Que vienne la nuit, s’attela à l’impossible tâche, retirant beaucoup ici, ajoutant un peu là. Le film, comme le roman, raconte donc l’histoire de John Singer, alias Alan Arkin, un graveur en orfèvrerie, équilibré et serviable mais sourd-muet, qui passe son temps à réparer les gaffes de son grand ami, sourd-muet lui aussi, Spiros, alias Chuck McCann, adolescent obèse et attardé, bientôt enfermé dans un hôpital psychiatrique.

Pour ne pas l’abandonner, l’altruiste Singer trouve à se loger à côté de l’établissement, chez une famille modeste, dont la fille aînée de 14 ans, Sondra Locke pour la première fois à l’écran, mettra un certain temps avant d’accepter cet intrus qui, en plus, lui pique sa chambre. Alan Arkin et Sondra Locke furent nommés aux Oscars pour ce film, que le critique Henry Rabine dans la Croix, jugea « le plus triste et le moins désespéré du monde ».

Tags

Le contexte

Annie (Anne Bancroft) est la seule à pouvoir communiquer avec Helen (Patty Duke), une jeune fille aveugle et sourde.

Robert Ellis Miller

Comme Alan Arkin, Joanne Woodward, institutrice frustrée dans une petite ville de province, souffre de ne pouvoir rien espérer des autres.

LITTLE MISS SUNSHINE (2006)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS