Bande Annonce de LE COMBAT ORDINAIREDécouvrez la bande Annonce de LE COMBAT ORDINAIRE sur FilmoTVhttp://
Laurent Tuel
André WilmsLiliane RovèreMaud WylerNicolas DuvauchelleOlivier PerrierGérard BohanneJeremy AzencottLudovic BerthillotRandiane NalyBernard NissileFabienne BabeStéphane Durieux

LE COMBAT ORDINAIRE

97 mn

Note de SensCritique :

5.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Laurent Tuel.

Casting : André Wilms, Liliane Rovère, Maud Wyler, Nicolas Duvauchelle, Olivier Perrier, Gérard Bohanne, Jeremy Azencott, Ludovic Berthillot, Randiane Naly, Bernard Nissile, Fabienne Babe. Stéphane Durieux

Synopsis : Marco, jeune photographe dépressif, a perdu le goût de son métier et il est sujet à des crises d’angoisse terribles. Il voit son père perdre inexorablement la mémoire, et reste inconsolable. Il part s’installer à la campagne où il rencontre un vieux pêcheur solitaire qui devient son ami et, grâce à son chat Adolf, une jeune vétérinaire dont il tombe amoureux. Il commence un travail photographique autour des anciens collègues de son père sur le port de Lorient, renoue avec sa jeunesse et son passé. Petit à petit, malgré quelques embûches, Marco semble reprendre le chemin de la vie. 

Scénario : Laurent Tuel.
Musique : Alexandre Longo.
Pays : France
Tags : Drame, Journalistes à la une, Le monde ouvrier, Des photographes, Visions de la province, De la case à l'écran.

à partir de

9.99
voir ce film

Avant Le Combat ordinaire, Laurent Tuel était toujours parti de sujets originaux pour tourner des films dans des genres différents. Le Rocher d’Acapulco (1995), plongée au cœur d’un couple étrange avec jeux sexuels et minitel rose ; Un jeu d’enfants (2001) film d’horreur situé dans un appartement théâtre d’un crime ; Jean-Philippe (2005), comédie fantastique où un fan de Johnny Hallyday se réveille dans un monde où l’idole des jeunes n’existe pas ; Le Premier Cercle (2009), polar musclé sur le parrain d’un clan dans le sud de la France, son désir de faire un dernier coup et de passer l’affaire familiale à son fils ; La Grande Boucle (2013) comédie sportive sur un homme largué par sa femme et licencié par son patron qui enfourche son vélo pour faire le Tour de France avec un jour d’avance sur la course officielle.

Avec ce sixième long métrage sorti en juin 2015 sur les écran français, Laurent Tuel signe sa première adaptation, qui plus est l’adaptation d’une bande dessinée formidable, Le Combat ordinaire de Manu Larcenet. Publiée en quatre albums, cette BD raconte la vie de Marco, jeune photographe dépressif qui a perdu le goût de son métier et est sujet à des crises d’angoisses terribles. Il voit son père perdre inexorablement la mémoire, part s’installer à la campagne où il rencontre un vieil homme solitaire qui devient son ami et, grâce à son chat Adolf, une jeune vétérinaire dont il tombe amoureux. Il commence un travail photographique autour des anciens collègues de son père sur le port de Lorient. Peu à peu, jour après jour Marco remet un pied devant l’autre sur le chemin qui mène vers la lumière…

Les personnages dépressifs, qui ont du mal avec la vie, le quotidien, l’avenir, sont souvent au centre des fictions de cinéma. Ces souffrances prêtent rarement à rire chez Ingmar Bergman (Face à Face) ou Michelangelo Antonioni (Le Désert rouge). Mais Woody Allen, tout en traitant d’autres sujets, a mis en scène, dans Annie Hall et plusieurs autres films, des doubles de lui-même porteurs de son propre malaise, ses névroses et son rapport à la psychanalyse, avec un humour souvent salvateur, jusqu’à Blue Jasmine (2013), ce portrait bouleversant et tragique d’une femme en rupture avec sa vie passée et qui perd complètement pied, interprétée par Cate Blanchett.

En 1998, avec Sue perdue dans Manhattan, Amos Kollek fixait sa caméra sur une jeune femme subitement sans emploi et sans logement, incarnée par Anna Levine, seule à mourir, réduite à la prostitution et qui tentait pourtant de communiquer et de croire encore en quelque chose de l’ordre du lien, amical sinon social. De temps à autre l’humour s’invite au passage, On connaît la chanson d’Alain Resnais , film par ailleurs totalement joyeux traitant des apparences, tournait autour de deux personnages dépressifs, interprétés par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, qui faisait dire à ce dernier, quand il comprenait l’état, similaire au sien, dans lequel elle se trouvait : "Elle est bien cette fille ! Je ne savais pas qu’elle allait si mal" Bacri a souvent interprété, au delà des personnages de bougons ou de râleurs des êtres en perdition, notamment dans Kennedy et moi de Sam Karmann, Une femme de ménage de Claude Berri ou La Vie très privée de monsieur Sim de Michel Leclerc.

Dans Le Combat ordinaire Laurent Tuel reprend avec délicatesse ce thème de la dépression qui parcourt les quatre albums de Manu Larcenet, il en garde l’humour parfois dérisoire et désespéré, ainsi que l’inextinguible chaleur que procurent les retrouvailles et les nouvelles rencontres, restituant par sa mise en scène tous les petits rien, les entre-deux et les silences qui rattachent à la vie le plus désespéré d’entre nous.

comme la vie! distrayant et émouvant

Je ne savais rien de ce film à part Duvauchelle+adapté d'une BD+quelques bonnes notes sur Sens Critique... très touchant; grande variété de sujets abordés tout en restant très beau. C'est fou tout ce qui est abordé avec finesse et il est impossible de ne pas se sentir concerné. ...

Lire la suite
9
PierreAmo

La fidélité, c'est bon pour les couples… mais pas toujours pour une adaptation.

En général, j’aime bien les adaptations qui prennent quelques libertés avec le matériau original, qui trouvent leur propre ton et leur façon d’être et de raconter. C’est ma principale réserve vis à vis de ce Combat ordinaire : le film semble avoir utilisé la BD éponyme ...

Lire la suite
7
Pinailleur

Une adaptation (trop ?) fidèle

« Le combat ordinaire » est une œuvre majeure de ces dernières années. Consacrant Manu Larcenet et inspirant toute une génération de dessinateurs, il est logique qu’elle soit aujourd’hui adaptée du grand écran. Les thématiques de questionnements existentiels sont ...

Lire la suite
7
belzaran
le contexte
A voir également
Affiche du film LA MER À BOIRE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film VILAINE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film GREEN LANTERN

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE JOUET (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés